Turbo II diplôme 12 techniciens de maintenance

Le groupe Monnoyeur a remis plein de fierté, hier soir, leur diplôme de technicien de maintenance d’engins et de matériels de chantier et de manutention à 12 apprentis, issus du programme de formation « Turbo », développé avec les Apprentis d’Auteuil. Une initiative pleine de perspectives...

Ils sont venus de 8 régions françaises pour réaliser une formation que la vie ne leur avait pas permis jusqu’ici… Leur seule motivation en poche, bien souvent et c’est déjà beaucoup : Saber Ajroud, Nicolas Foissey, Amandine Douabi, Alex Ferraza, Benjamin Besson, Meredith Sabatier, Yoann Dalmat, Mohamed Deramchia, Clément Bonnet, Amine Cherraki, Dan Biziki-Massamba étaient douze à passer l’examen le 8 novembre. Ils sont douze à recevoir leur titre de "technicien de maintenance d’engins et de matériels de chantier et de manutention", un diplôme reconnu par l'État.

Amandine Douabi et Meredith Sabatier : deux diplômées "techniciennes de maintenance d'engins et de matériels de chantier" remis par le groupe Monnoyeur et Apprentis d'Auteuil.

Cette année : deux femmes, Amandine Daoubi et Mérédith Sabatier, sont titularisées ! Une première, par rapport à la promotion de 2014.

Une formation qui fait grandir

Appuyés nouvellement par les ressources des filiales Aprolis et Eneria, « Nos 18 mois d’immersion à Toulouse (Haute-Garonne) et ensuite, pour la pratique, dans les ateliers de Nancy, Vénissieux, Bordeaux, Rennes, Paris et Aix-en-Provence nous ont apporté une grande confiance en soi », explique tremblante d’émotion Meredith qui avoue avoir vécu, comme l’ensemble du groupe, des hauts et des bas. Mais avec un courage chevillé au corps et la stimulation des équipes de Bergerat Monnoyeur, ils y sont parvenus. « J’ai beaucoup pleuré, on s’est souvent ramassé à la petite cuiller, mais aujourd’hui on se voit ouvrir un avenir professionnel », confie cette jeune fille dont l’intérêt pour la réparation de véhicules est né en visionnant la Chevrolet Impala de la série Supernaturale ! « Continuez votre dispositif, conseille Dan, beaucoup de jeunes ont besoin de vous ! ».

Et la profession a besoin d'eux… Entre 1 500 et 2 000 emplois se créent par an dans la branche “maintenance des matériels”, évalue Philippe Girard, président de l’association Club Seimat. Cette proportion va croissant. Dans la branche plus large des métiers « BTP », Pôle Emploi évalue à 12 800 le nombre de nouveaux postes à pourvoir par an.

4 CDI offerts dans la foulée

Hier soir a donc signé un an et demi d'apprentissage intensif alternant la théorie et la pratique. Chacun des 12 jeunes gens a été chaperonné par un tuteur en atelier. S’ils reconnaissent que cela n’est pas toujours simple, le dispositif Turbo diffuse l’esprit d’entreprendre, du droit à l’erreur et de la convivialité. "Parce qu’une entreprise n’est pas seulement une structure recherchant la rentabilité, elle nécessite de capter et maintenir des jeunes dans leurs métiers", commente Baudoin Monnoyeur, président de l'entreprise éponyme.

Parmi ces douze diplômés, 4 se sont vu proposer un CDI par Bergerat. Au-delà, tous bénéficient maintenant de connaissances et d’une reconnaissance les plaçant sur la voie de la vie active.

Partagez cet article :
20

Les commentaires sont fermés.