Déclic Addictions ouvre trois formations de prévention

10 à 20 % des accidents du travail sont liés à l’alcool ou à la drogue, estime l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (INPES). Il alerte par ailleurs : « le BTP est l’un des trois secteurs les plus concernés par ces dépendances » et estime que la pratique grandit sur les lieux de travail.

Pour mieux prendre en compte ces phénomènes, la Fondation régionale (Rhône-Alpes et Saône-et-Loire) du BTP lance ce mois-ci des mini-formations « Déclic Addictions » dédiées à prévenir ces engrenages. Trois modules, les deux premiers articulés en une demi-journée, le troisième en un jour plein, viennent d'être lancés.

Les publics sont larges
  • L’un, sensibilise les dirigeants sur ce fléau et ses étapes, les profils à risque notamment, puis suggère des actions à mener, si un cas advient.
  • Le deuxième s’adresse aux salariés, les aide à regarder le problème sous l’angle de la maladie et leur donne des conseils pour accompagner d’éventuels collègues touchés.
  • Le troisième se dédie aux personnels de prévention et managers et propose le dialogue et l’échange de bonnes pratiques.

« 10,2 % des salariés employés dans la construction et 31 % des intérimaires dans le bâtiment déclarent fumer du cannabis », a relevé l’observatoire français des drogues et des toxicomanies dans une étude en 2017.

À l’initiative du projet, le groupe Eiffage déploie ce dispositif pédagogique, dans les entreprises intéressées,  en Auvergne-Rhône-Alpes et en Normandie. Il est entièrement financé par la fondation.

En photo : Laurence Cottet, marraine de l'opération. Ancienne directrice Qualité et Risques chez Vinci, et victime de l'alcool dans les années 1990, elle est l'une des rares personnes osant, aujourd'hui, raconter son parcours.

Partagez cet article :
20

Les commentaires sont fermés.