Constructys dresse son premier bilan “formation pro dans le BTP”

À la veille d’une nouvelle réforme de la formation, l’organisme paritaire collecteur agréé (OPCA) Constructys dresse un premier bilan chiffré de 2017 et trace les perspectives 2018 en termes de formations dispensées dans le BTP.

En tant que logique variable réglée sur l’activité des secteurs qu’elle concerne, la formation professionnelle dans le monde du BTP a suivi l’embellie relevée au cours de l’année 2017.

Pour en évaluer l’impact, une étude « Defis » menée par le centre d'études et de recherches sur les qualifications, en lien avec le conseil national d'évaluations de la formation professionnelle et l’INSEE* a consulté 526 entreprises du bâtiment. Quelles sont, selon elles, les motivations des départs en formation ? Les types d’apprentissages engagés et leurs attentes ?

Au vu des résultats de cet examen, quatre familles de bénéficiaires se détachent :

  • « Les réticentes » : 41 % des TPE interrogées se définissent comme telles
  • « Les exploratrices » : 20 % des TPE interrogées se définissent comme telles
  • « Les stratèges » : 12 % des TPE interrogées se définissent comme telles
  • « Les habituées » : 27 % des TPE interrogées se définissent comme telles

Les motivations s’articulent principalement autour de trois grands verbes :

  • Évoluer 
  • Adapter
  • Améliorerperformance eco-sociale-formation-redim

Si globalement, l’étude (conjointe à une seconde pilotée par Constructys et l’université de Paris-Dauphine), montre une hausse de 58 % de préparations professionnelles à l’emploi (3 500 en 2017 dont 1 700 individuelles), les contrats de sécurisation professionnelle (CSP) chutent en revanche de 26 % (passant de 6 000 en 2016 à 4 300 en 2017). La formation des salariés a, toutefois, progressé en 2017 : « La présence de stagiaires dans les entreprises de moins de 6 salariés a augmenté de 6 %. Les sociétés de plus grande envergure : + 11 % » ; note le document.

Sa conclusion laisse entrevoir que les projections économiques dans le BTP, à nouveau favorables pour les entreprises et pour l’emploi, seront impactées par de nouvelles formes d’emploi, la relève de dirigeants ou la progression de chantiers d’envergure. Les enjeux-clés pour les métiers du BTP sont, quant à eux, orientés vers la transition numérique, la transition énergétique et la qualité de la construction.

*d'après une commande de Constructys.

Crédit photo d'ouverture : Riccardo Arata.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire