Le gouvernement confirme ne pas toucher au GNR

Reçue ce matin par Matignon, la Chambre nationale de l’artisanat des Travaux publics et du Paysage (CNATP) s’est fait confirmer la suppression de la hausse de la fiscalité sur le gazole non routier (GNR) pour toute l’année 2019. Elle est la première organisation professionnelle entendue par le gouvernement après que celui-ci ait annoncé la préservation de ce type d'énergie.

À l’issue de cet entretien, Françoise Despret (au centre, à droite de la photo, au côté de Thibaud Normand, conseiller technique énergie auprès d'Édouard Philippe), présidente de la CNATP a exprimé sa satisfaction : « L’annulation de la suppression du GNR pour un an est une victoire pour nos entreprises. Nous allons avoir plus de temps pour convaincre le gouvernement et les parlementaires de la nécessité de mettre en œuvre une politique adaptée à la réalité de nos TPE artisanales, fondée sur quelques principes essentiels : progressivité, égalité, simplicité. C’est également une victoire pour la CNATP, qui trouve la reconnaissance de son investissement au service des artisans des Travaux Publics et du Paysage ».

Outre la question du gaz non routier, la rencontre a également permis d’aborder :

  • La progressivité. La CNATP prône que toute mesure envisagée à l’avenir soit lissée sur plusieurs années,
  • Le respect des mêmes règles et contraintes entre les entreprises de différents secteurs intervenant sur les mêmes chantiers
  • L’adaptabilité des mesures fiscales selon les spécificités des entreprises artisanales.

Les représentants de la CNATP ont pu également être entendus sur deux autres revendications :

  • le soutien demandé par les artisans du paysage et des TP pour financer leur investissement en matériels et en nouvelles technologies,
  • le renforcement des aides aux réhabilitations des assainissements non-collectifs, élément essentiel de l’écologie de proximité.

Les commentaires sont fermés.