Kiloutou trace son avenir

Comme à l’accoutumée à cette époque de l’année, Kiloutou retrace le filtre de son exercice passé et livre ses axes de développement pour le futur proche.

Pour le deuxième loueur de matériels TP de France (derrière Loxam), 2016 aura été une année faste. « Notre chiffre d’affaires l’année dernière s’est établi à  532M€, soit une progression de 15 % par rapport à l’année précédente et 2017 devrait connaître une croissance du même ordre », déclare Xavier du Boÿs, PDG de Kiloutou, ce matin. Il faut dire que le groupe n’a pas lésiné sur les moyens. Environ 4 000 matériels ont renouvelé le parc vieillissant de la marque l’année dernière. « Ce qui a représenté un investissement de 145 M€. 2017 continuera sur cette lancée car nous projetons d’injecter près de 110 M€ dans le déploiement et l’introduction de 2 500 machines, principalement dans le domaine du terrassement et de l’outillage », ajoute-t-il.

S'adapter aux clients

À ce propos, le groupe illustre par 8 matériels, sa volonté et capacité à s’adapter aux attentes et besoins de la clientèle : « si l’engin tel que le souhaite le client, ne préexiste pas, nous pouvons réfléchir à le modifier » Après avoir ouvert la voie avec des robots démolisseurs télécommandés Brokk, des chargeuses sur pneus électriques (Wacker Neuson), des pilonneuses sur batterie, des nacelles sans moteur et des découpeuses de fer à béton haute performance, d’autres outils pourront être étudiés. «  Nous ne nous fixons aucune limite intellectuelle », s’accordent à penser Xavier du Boÿs et son directeur général Olivier Colleau.

"Société où il fait bon travailler"

Outre son souci de ne faillir en aucun cas dans sa relation clients, Kiloutou entend tout autant rester attentif à la progression de ses 4 000 collaborateurs. « La responsabilité sociétale de l’entreprise est un point sur lequel nous ne transigeons pas. Formation, prise en compte de notre empreinte environnementale... au-delà des bilans carbone édités tous les ans, nous ouvriront bientôt une troisième agence certifiée Mase (Manuel d'Amélioration Sécurité des Entreprise) et continuerons dans notre optique de simplifier les process tant pour notre personnel que pour les clients », poursuivent-ils.

L’assurance Kiloutou peut être vue comme un biais pour « faciliter les démarches des clients ». La couverture relative aux matériels loués ne va pas de soi et sous-entend souvent des paiements élevés. Pour pallier ce tracas, le loueur tranche : ce sera une assurance unique (combinée avec Axa) compatible avec toutes les 850 références du réseau. Représentant 10 % du prix de la location matérielle, cette couverture est à même d’amortir tous sinistres éventuels (hors franchises).

Croissance externe

Après avoir acquis plusieurs entreprises en Europe (l’allemand Starlift en novembre 2012, le deuxième acteur de la location en Pologne, Titanium Rental en 2014. Enfin, en 2016, la landaise Compagnie Atlantique de location — groupes électrogènes et pompes — et l’espagnol Alvecon — matériel d’échafaudage. Et le groupe ne compte, bien sûr, pas s’arrêter en si bon chemin… Nous n’en saurons pas plus pour le moment. En tous les cas, de nombreux indicateurs laissent présager de prochaines annonces d’agrandissement. Soit dit en passant, les organismes professionnels prévoient une croissance d’environ 2 % en 2017 sur le secteur de la location de matériels BTP. Kiloutou ne manquera pas le coche !

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire