LafargeHolcim débute la production de sa nouvelle mousse isolante minérale “Airium”

LafargeHolcim s'apprête à produire les premières formulations de sa nouvelle mousse isolante minérale Airium, dans le centre d'Alkern de Tourville-la-Rivière (Seine-Maritime) avec qui il est partenaire. Ce matériau se destine, dans un premier temps, à complémenter les blocs béton pour les marchés français et autrichien. Les premières commercialisations sont attendues pour janvier.

Lancée dans le courant de cette année, cette mousse promet ainsi de renforcer la qualité thermique de parois de bâtiments en construction (et sur les toits-terrasses au Maroc). Toutefois, le groupe confie déjà étudier d'autres compositions susceptibles d'être compatibles sur les sols et les combles.
« Concrètement, le produit 100 % minéral s'injecte à l'intérieur de blocs béton en cours de pose ou de préfabrication. Airium peut remplir n'importe quel type de forme ou de cavité et ainsi, construire et isoler en même temps », précise LafargeHolcim France. Développée et brevetée par le centre de recherche du groupe industriel implanté à L'Isle-d'Abeau (Isère), cette mousse s'avère peu dense (40 à 300 kg kg/m3 selon les qualités) et propose une résistance au feu de classe A1 et un coefficient d'isolation thermique lambda compris entre 0,035 W/m et 0,10 W/m.k. « Avec cet indice moyen, Airium permet de produire des blocs béton dont la résistance est supérieure à R=1 avec des granulats standards et supérieure à R=1,7 avec des granulats légers », poursuit la marque.

À noter également que la densité et les caractéristiques de ce produit peuvent être adaptées par LafargeHolcim en fonction des pays et des besoins, des clients et des projets. Le groupe ajoute son ambition d'étendre l'usage d'Airium à d'autres pays, notamment européens, outre l'Autriche où il se développe déjà. L'enjeu est fort étant donné que, dans le cadre du plan 2030, LafargeHolcim s'est fixé l'objectif de réaliser un tiers de son chiffre d'affaires à partir de produits et solutions « plus respectueuses de l'environnement ». D'après lui, le marché de l'isolation en France, toutes applications confondues, est supérieur à 3 milliards d'euros. Airium, composé de matériaux naturels tel que le béton, est recyclable.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire