La Construction Métallique, en croissance, recrute !

+4 %. C’est la hausse observée par les professionnels exerçant dans la Construction Métallique, un secteur de plus en plus sollicité dès lors qu’il convient de rénover ou d’agrandir un bâtiment.  

Présentant ce matin les statistiques du Syndicat de la Construction Métallique de France qu'il préside, Roger Briand explique les chiffres de l’année écoulée : les 750 entreprises du secteur interviennent surtout quand les ouvrages sont contraints par le poids, l’environnement ou le manque de place. Ouvrant une visibilité à 6 mois aujourd'hui, les carnets de commandes montrent ainsi que ces trois configurations sont de plus en plus présentes dans les cahiers des charges.

RogerBriand« Ces résultats positifs nempêchent pas la prudence car les chiffres de fin dannée concernant les constructions autorisées stagnent alors que les surfaces amorcées progressent de 1,3 % en 2018 et devraient connaître cette même stabilisation en 2019 », nuance Roger Briand (ci-contre) expliquant ce phénomène par un certain ralentissement des investissements en termes de structures commerciales. Pour autant, le SCMF s’aligne sur les indicateurs de la FFB : si le nombre de mises en chantier a été pratiquement égal en 2017 et 2018 (~ 18 millions de mètres carrés de surfaces de plancher commencés), les autorisations devraient être de l’ordre de 27 millions de m² en 2019.

De son côté, le marché du non-résidentiel neuf affiche, en fin d’année 2018, une augmentation de 7,4 %, déclare le SCMF. La FFB, elle, chiffre à quelque 19 millions de m² les surfaces mises en chantier. Les deux organisations tablent sur une hausse de 3 % fin 2019.

Un BTS au nom plus explicite

Phénomène de vases communicants, le besoin en main d’œuvre se font d’autant plus sentir. Le SCMF estime à 15 000 le nombre d’embauches nécessaires d’ici 2024. Pour pallier la difficulté des entreprises qu’il représente à former davantage, le syndicat a décidé, d’une part, avec l'association l'APK de requalifier le « BTS construction métallique » en « BTS AMCR », Architecture, métal, conception et réalisation. Dix établissements proposent à ce jour cette formation en alternance : à l’ouest (à Lorient, Saint-Pierre-des-Corps, Saint-Nazaire, Saint-Sébastien-sur-Loire), à l’est (Thaon-les-Vosges, Wissembourg, Vesoul, Mâcon), à Baillargues (Hérault) et à Felletin (Creuse).

Portes ouvertes en mai

D’autre part, l’organisme participe à la formation professionnelle en créant avec l’Afpa des apprentissages à 100 % dispensés en entreprises.

Une semaine nationale de journées portes ouvertes seront organisées chez les industriels adhérents du 13 au 17 mai prochain.

Légende photo d'ouverture : L'entreprise de Saône-et-Loire, Comep-Sicop, spécialisée dans la fabrication de fabrication de profilés reconstitués soudés a rénové la cuverie du domaine viticole de Faiveley (Côte d'Or).

Partagez cet article :
20

Les commentaires sont fermés.