L’intérim en ligne : nouvelle voie d’embauches pour le BTP ?

Recruter au plus juste de ses besoins, au rythme de ses carnets de commandes et de ses chantiers… Tel est le rêve caressé par tout entrepreneur en PME, a fortiori, celui qui exerce dans le BTP…

Sur 3 042 entreprises du Centre interrogées par l’éditeur de Mister Temp’, une solution digitale proposant des missions d’intérim, il en ressort que le BTP est le deuxième secteur où les professionnels s’intéresse à ce vecteur d’embauches. « 67 % d’entre eux se disent intéressés par ce biais, derrière les corporations logistiques (82 %) et devant l’industrie 53 % », note Mister Temp’.

Certes pilotée par une entreprise impliquée dans son domaine de recherche, cette étude montre une tendance de fond : la flexibilité et la facilité de recrutement en ligne séduisent de plus en plus d’univers pros, d’autant plus ceux dont l’activité fluctue régulièrement. À l’intérieur de cette proportion, 67 %, de sondés favorables au recrutement intérimaire digital, nous pouvons encore détailler : 54 % exercent dans le gros œuvre. Pourrait-on imaginer que ce vecteur de recrutement, plus souple et moins coûteux, profite aux embauches globales dans le BTP ?

Sur le plan des contrats à durée déterminée et indéterminée, le BTP connaît une amélioration nette depuis le 1er trimestre 2016. Après une chute violente de la fin 2013 à la mi-2015, elles s'améliorent doucement au point que l'année dernière, la Fédération française du bâtiment a relevé une hausse de 7,1 % (contre + 4,8 % pour l’ensemble de l’économie).

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire