L’artisanat du BTP a progressé de 1,5% au premier trimestre

La Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (Capeb) révèle les premières tendances de l’activité pour les entreprises artisanales du secteur et confirme la reprise de l’activité globale, initiée en 2016, au 1er trimestre 2017 avec + 1,5%. Le marché du neuf tire la croissance vers le haut (+2,5 % , comme en 2016) devant l’entretien-rénovation (+1 %, contre +0,5 % l’année passée), porté principalement par les travaux d’amélioration énergétique (+2 %). Patrick Liébus, président de la Capeb prévient toutefois : « Nous nous attacherons à ce que le futur gouvernement prenne des mesures pérennes en faveur de la construction, sans bouleverser ce qui marche aujourd’hui ».

Sur le front de l’emploi. Après une stabilisation en 2016, celui-ci connaît une amorce de reprise dans l’artisanat du Bâtiment, avec une hausse très légère de 0,1 % sur le 4e trimestre 2016, soit 688 370 salariés (contre 687 772 au 4e trimestre 2015). En comparaison, l’emploi salarié dans le secteur du BTP en général poursuit sa baisse (–0,8% sur un an), s’établissant à 1 305 900 salariés au 4e trimestre 2016.

Permis de construire. Pourtant, la reprise disparate se montre toujours disparate selon les régions. L’ouest est porté par un vent plus favorable : les Pays-de-la-Loire (+3,5%), la Bretagne (+3%) et la Nouvelle Aquitaine (+3%) sont les mieux lotis. Ceci étant, l’augmentation du nombre de permis de construire déposés depuis 12 mois est nette : + 14,4 % (463 400).

Trésorerie au 1er trimestre 2017. Le solde d’opinion des entreprises de l’artisanat du Bâtiment est positif pour la seconde fois consécutive, à +7 soit 22 points de plus que sa moyenne de long terme. Les besoins de trésorerie restent cependant importants, représentant en moyenne 20 000 € début avril 2017.

Les carnets de commandes continuent à se remplir, la visibilité atteignant 86 jours début avril 2017, soit 10 jours de plus qu’un an auparavant.

Les défaillances au 4e trimestre 2016 ont baissé de 17,4 %, observe la Capeb, s’établissant à 3 036, tandis que 14 586 créations ont été déclarées (soit une diminution de 5,5% par rapport au 4e trimestre 2015).

Un détail plus complet sera disponible  croavec l’activité par secteur, celle des commandes publiques. L’évolution des carnets de commandes serait également précisée.

En attendant, vous pouvez retrouver plus de détails sur cette note de conjoncture sur Twitter en pianotant #conjCAPEB.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire