L’artisanat du bâtiment toujours en bonne santé

La Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (Capeb) dévoile les chiffres de l’activité du 3e trimestre 2017 pour les entreprises artisanales du Bâtiment. L’activité se consolide à +2,5 % par rapport à la même période de l’année précédente.

 Construction neuve : son plus haut niveau depuis 5 ans

L’observatoire confirme que la construction neuve est bel et bien le moteur de cette progression. Cette branche a cru de 5 % atteignant son plus haut niveau depuis 5 ans. Patrick Liébus, le président de la confédération la définit d’ailleurs comme un « facteur prometteur d’activité pour 2018, au vu du nombre d’autorisation de construire (+15,2 % par rapport à la même période de l’année dernière, soit 499 500 logements) et des mises en chantier effectives (+17,1 % par rapport à 2016, soit 411 300 affaires).

Ancien : progression modeste et stable depuis 5 trimestres

En entretien-amélioration, l’activité maintient un rythme de croissance stable depuis 5 trimestres (+1 %), soutenu principalement par les travaux d’amélioration de performance énergétique du logement (+2,5 % par rapport au 3e trimestre 2016).

Emploi : plus d'embauches que de licenciements

L’emploi salarié dans les entreprises de moins de 20 salariés retrouve progressivement des couleurs, avec une croissance de 0,9% au 2e trimestre 2017 comparé au 2e trimestre 2016. Pour la seconde fois depuis 2 ans, le nombre d’entreprises souhaitant embaucher en janvier 2017 est supérieur au nombre d’entreprises envisageant de licencier ou de ne pas renouveler des contrats. Plus de 8 entreprises sur 10 (88%) prévoient de maintenir l’emploi à son niveau actuel au premier semestre 2017 (comme au second semestre 2016) tandis que 12 % des chefs d’entreprise pensent embaucher des salariés supplémentaires (contre 7 % un an auparavant).

Logement : l'ancien bondit de 13 %

La vente de logements anciens augmente significativement (+13 % sur un an) avec 931 000 logements vendus en juillet 2017 en cumul sur 12 mois.

En région : dynamique Bretagne, Normandie essoufflée

La hausse de l’activité bénéficie à l’ensemble du territoire, se situant entre 1,5 et 3,5 %, avec un bassin Grand Ouest qui tire particulièrement la croissance (+3,5 % en Bretagne, Pays-de-la-Loire et Nouvelle Aquitaine). Pour autant, la croissance de l’activité ralentit en Normandie, Centre Val-de-Loire et Occitanie par rapport au trimestre précédent, tandis qu’à l’Est (Grand-Est et Bourgogne-Franche-Comté) la reprise s’accélère (+1,5 et +1 % respectivement).

 Carnets de commandes : visibilité à 3 mois

« La visibilité du carnet de commandes pour le début octobre 2017 s’est réduit de 4 jours par rapport à début juillet. Elle se porte aujourd’hui à 90 jours », explique la Capeb. Cela reste 9 jours de plus qu’un an auparavant

Malgré ces indicateurs encourageants, certains points continuent de soucier la Capeb. « Le gouvernement projette par exemple des directives dans le cadre du plan logement et du projet de loi de finances 2018 risquant de mettre un frein à cette dynamique », pointe l’organisme pour lequel la question du travail détaché mérite encore d’être travaillée.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire