La Ficime, plutôt optimiste

Lorsque la Ficime annonce avoir observé une nette reprise l'activité des entreprises qu'elle représente, cet indicateur mérite d'être bien accueilli. En effet, comme cette organisation professionnelle regroupe 13 syndicats représentant 417 entreprises internationales important en France des matériels mécaniques ou électroniques, elle jouit d'un point de vue particulièrement clair sur la santé économique de notre pays.

Les métiers fédérés par ce syndicat sont extrêmement variés. Ils vont des machines d'emballage aux matériels de BTP ou à l'électronique grand public mais exclut le machinisme agricole (sauf manutention). L'indicateur des activités liées à l'investissement des entreprises hausse donc de 8,1 % en 2016. « Ne boudons pas notre plaisir », commente Alain Rosaz, son président. La mesure de suramortissement de la loi Macron a probablement joué un rôle dans cette embellie. Mais, sans doute, faut-il aussi y voir les effets d'un certain nombre de mises en chantier de grands travaux.

Les matériels de manutention et de BTP ont, en effet, progressé de 23,1 % et les moteurs thermiques de 12,4 %. Les outillages électroportatifs et pour espaces verts professionnels enregistrent également un léger mieux : 6,4 %. Pour le début de 2017, cette tendance pourrait perdurer. La Ficime entrevoit une progression de 9 % en matériels de manutention et de BTP ainsi qu'une amélioration de 7 % pour les outils électroportatifs et d'espaces verts. Bernard Serpantié

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire