Volvo CE livre ses premières machines électriques

Volvo CE avait annoncé en janvier 2019 l’électrification de sa gamme. La gestation de la chargeuse L25 et de la minipelle ECR25, ses deux premières machines électriques, a été assez rapide. Après avoir sélectionné leurs composants, les avoir testés, soumis des prototypes à d’intenses essais, les avoir mis dans les mains d’utilisateurs et organisé leur industrialisation, elles ont été présentées à la presse, à la clientèle et aux réseaux en septembre.

Une première vague d'exemplaires vont être livrés dans cinq pays prioritaires : la France, l’Allemagne, la Grande-Bretagne, les Pays-Bas et la Norvège. Ils seront remis à des utilisateurs manifestés lors d’une campagne de préréservation sur Internet. Une deuxième vague concernant d’autres pays suivra dès le début de 2021. Les profils des clients prêts à débourser un montant double par rapport à celui d’une machine classique ont été bien identifiés par les services marketing du constructeur suédois. Si certains se recruteront parmi des entreprises voulant afficher leur écoresponsabilité et inscrivant le surcoût dans leur budget de communication, d’autres correspondront à des entreprises soucieuses de trouver dans la technologie électrique une réponse à des chantiers réalisés en milieux confinés ou sensibles, dans la démolition ou dans l’industrie agroalimentaire. Certains pourront également répondre à des appels d’offres de chantiers de VRD dans les zones de faible émission des cités modernes. Pour d’autres enfin, le faible bruit de ces machines leur permettra d’étendre les amplitudes horaires de leurs chantiers sans craindre les désagréments causés au voisinage.

Partagez cet article :
20

Les commentaires sont fermés.