Ubiwan Smart : un boîtier taille cigarettes pour localiser vos machines

La start-up girondine DMIC ne pouvait mieux espérer... Exposant pour la première fois à Intermat, sa solution de gestion connectée pour matériels de BTP "Ubiwan Smart" commence sa commercialisation et elle est portée par le prix d'innovation qu'elle vient de remporter au pré-salon.

Une chose est sûre : les systèmes de géolocalisation d'engins de BTP ne manquent pas sur le marché ! DMIC oeuvre depuis 2006 sur ce terrain ultra-concurrentiel. Ceci dit,  la start-up (plus exactement "scale-up" signifiant un degré plus mature de la start-up, suggéré par le terme "scale" : échelle), dirigée par David Babin, distingue sa solution de gestion connectée par deux axes : le technique et celui de l'usage.

Pas plus gros qu'un étui à cigarettes

Car le cœur de son système réside dans un petit boîtier nommé "Ubispot 3". Le chiffre trois renvoie au fait qu'il se compose de trois technologies : un GSM — norme numérique de rigueur pour une compatibilité sur les téléphones cellulaires, un GPS — permettant la géolocalisation par satellite mais surtout le protocole "LoRa". "Adapté aux utilisations en milieux extérieurs hostiles,  il peut émettre ses informations pendant cinq ans, sans aucun entretien. Contenu dans un boîtier de la taille d'un paquet de cigarettes, il ne nécessite aucune infrastructure", souligne David Babin.

20 % de machines en moins : travail égal

Se distinguant par ce premier biais, DMIC souligne par ailleurs que cette fusion de systèmes de communication (couplée à un détecteur de mouvements) permet également le partage d'informations entre personnel d'une même société.  "L'idée est véritablement de rendre plus performante la gestion des parcs. Nous estimons que la plupart des chantiers pourraient fonctionner de la même manière, en France, avec 20 % de machines en moins, estime-t-il. Si les dirigeants réduisaient leur investissement en engins, ils pourraient le répercuter sur le montant final de l'opération".

Coût réel de l'engin calculé en continu

Ubiwan Smart se détache également par le fait qu'elle peut équiper des matériels inertes. Son énergie en propre n'est pas nécessaire au fonctionnement du boîtier Ubispot 3. Celui-intègre, par ailleurs — de façon inédite — un système de calcul qui évalue en continu le coût réel de la machine et compare son "coût de possession" avec le prix moyen que lui en proposerait la location.

"Pour le moment, Ubiwan Smart est recommandé pour la gestion de parc dont la valeur moyenne des matériels est d'au moins 4 000 €, précise le dirigeant de DMIC. Nous travaillons dorénavant sur une solution intéressant les flottes d'une valeur moindre."

Pourquoi pas, imaginer à plus long terme, une communication d'Ubiwan Smart inter-entreprises...

En attendant, rendez-vous lors d'Intermat (du 23 au 28 avril, au parc des expositions de Paris Nord Villepinte), DMIC expose sur le stand 5b FG 023.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire