Peri Up Flex : plus léger de 20 %

Sous son chapiteau de 4 200 m² à la Bauma, Peri a orienté ses projecteurs sur deux équipements, l’un dédié à la construction de bâtiments : le coffrage de dalles Skymax ; l’autre concerne les échafaudages pour l’industrie : le Peri Up Flex.

Ayant bien compris qu’il était rédhibitoire d’utiliser des panneaux de plus de 30 kg étant donné qu’en France, il était courant de les monter par le bas, Peri a ajusté sa première version de Skymax — présentée en 2016 — en remplaçant l'aluminium par des polymères, “plus légers, économiques et ne nécessitant aucun entretien particulier”, explique Jean-Michel Gueguen, directeur général de Peri France. Ces plaques modulaires de 2 mètres de long par un mètre de large n’auraient, selon lui, pas encore d’équivalent sur le marché. Pesant 30 kg, elles ont été mises au point pour couler jusqu'à 35 cm de béton. "L'énorme avantage de ce modèle en Polytech commercialisé d'ici quelques mois, souligne Jean-Michel Gueguen, sera sa simplicité en termes de maintenance. Le remplacement de la peau coffrante s'effectuera à l'arrière, comme le coffrage universel Duo, par vissage".

Au côté de cette version en polymère figure un modèle en alu et bois de 33 kg pouvant, lui, mettre  en œuvre des épaisseurs de béton de 40 cm sans renfort, le tout, avec un nombre de pièces universelles réduit. “Il est l’un des seuls systèmes de sa catégorie susceptible d’être installé et désinstallé aussi bien longitudinalement que latéralement“, précise-t-il.

Polymères et décintrement unilatéral
La nouvelle version de Skymax se dote d'une tête d'étai double (rouge et jaune)permettant de décintrer un panneau tout en conservant la position des éléments attenants.

La nouvelle version de Skymax se dote d'une tête d'étai double (rouge et jaune) permettant de décintrer un panneau tout en conservant la position des éléments attenants.

Hormis sa redéfinition à partir de polymères, Skymax a repensé ses têtes d’étai. Une double tête d’étai a été préférée, à la première en simple, pour éviter que les dalles ne se micro-fissurent lors du décoffrage. “La nouvelle version du produit sera dotée d’une tête d’étai en deux parties rouge et jaune. Lorsque l’opérateur décoffre un panneau en actionnant la tête rouge au-dessus de la semelle, les panneaux attenants resteront en place grâce à l’élément de tête jaune, explique Jean-Michel Guegen. Cette double tête d’étai, propre à Skymax, permet ainsi un décintrement unilatéral. Peri estime que deux compagnons peuvent coffrer et décoffrer quelque 100 m² par jour. "Nous réfléchissons d'ores et déjà au lancement d'une version en polymère allégée de 5 kg pour l'année prochaine", ajoute Jean-Michel Gueguen.

Peri Up Flex : 20 % plus léger

L’autre équipement phare, présenté à Munich, concerne les échafaudages, segment sur lequel s’insère l’Allemand : la 2e génération de l’échafaudage Peri Up Flex, de type multidirectionnel, développé pour l'industrie, les opérations de maintenance, essentiellement. “Son poids a été allégé de 20 % par rapport à la première série, sachant qu’il conserve ses caractéristiques techniques”, présente le directeur général France. Il se compose dorénavant de platelages en aluminium avec un plancher antidérapant. Sa faible hauteur évite les empilements trop importants et certains de ses composants s’avèrent en plastique fibré. Cet ensemble sera fabriqué à Duisbourg, en Rhénanie-du-Nord-Westphalie, dans une usine ouverte depuis peu.

Partagez cet article :
20

Les commentaires sont fermés.