RoadScan : thermomètre de vos enrobés fraîchement posés

Parmi la noria des produits orientés « route » exposés à Intermat, par le groupe Wirtgen au travers de ses marques Hamm, Benninghoven, Vögele attire l’attention par le montage sur un finisseur sur chenilles 1800-3i de son « scanner de température d’enrobés posés », nommé RoadScan.

La température de la pose d’enrobé est-elle homogène sur l’ensemble de la surface ? Voici la question phare de tout applicateur d'asphalte, car en amont de son intervention, le processus de fabrication des enrobés est invariable : une fois les agrégats pré-dosés, ils sont chargés sur des trémies puis acheminés par tapis roulant jusqu’au tambour de séchage. Chauffé, séché, stocké, le matériau subit moult étapes susceptibles de moduler sa température. D'autant que l'emplacement de son application peut être un facteur supplémentaire de variation...

La caméra infrarouge fixée au sommet de la cabine de pilotage du finisseur oriente ses faisceaux sur la portion d'enrobé posé la plus récente.

La caméra infrarouge fixée au sommet de la cabine de pilotage du finisseur oriente ses faisceaux sur la portion d'enrobé tout juste posé.

Pour veiller à la meilleure uniformité possible, Vögele a donc conçu Roadscan, un système de caméra infrarouge fixé au sommet de la canopy du poste de travail qui, au fil de l’avancée du finisseur, décompose une largeur de 10 mètres de pose en 40 carrés de 25 centimètres (photo). « Il en mesure la température de chacun la représentant sur l’écran du conducteur sous forme de couleurs allant du jaune au rouge, explique Serge Beoletto, délégué régional de la région Sud-est de la France. Le but étant d’éviter les écarts thermiques, sachant que les extérieurs de bandes sont mécaniquement plus froids que les points centraux ». Chacun de ces carrés contient jusqu’à 16 points de mesure individuels dont la moyenne est calculée. La plage de mesure des températures s’étend de 0 à 250°C dont la tolérance s’avère plutôt fine : 2°C.

Non seulement RoadScan permet à l’opérateur d’éviter les repasses et donc de gagner en temps, mais l’outil collecte des données susceptibles d’être transmises en interne voire à la maîtrise d’ouvrage.

Aujourd’hui, le système est pré-installé sur l’ensemble des finisseurs de la gamme Vögele. Un modèle sur chenilles 1800-3i (127 kW), d’une épaisseur et d’une largeur de pose respectives de 30 cm et 10 m devrait être équipée sous peu dans la région niçoise.

Le groupe Wirtgen expose jusqu'au 28 avril à Intermat sur le stand 180, allée K, Hall 5A.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire