La balance commerciale se dégrade

Lors de sa traditionnelle conférence de presse annuelle, le Cisma, s’est félicité de la bonne tenue du secteur d’activités défendu par ce syndicat professionnel. Il a toutefois regretté que le marché national échappe de plus en plus à son industrie. En 2018, la production française de biens d’équipement pour la construction, les infrastructures et la manutention a représenté un chiffre d’affaires de 9,23 Md€, en augmentation de 8,6 %.

Mais alors que leurs exportations progressaient de 7,5 % pour atteindre 4,9 Md€, les importations bondissaient de 13,2 % pour se chiffrer à 5,97 Md€. La balance commerciale a affiché cette année un déficit de 1,08 Md€. Les gagnants sont les grands pays industriels fournisseurs de notre pays : l’Allemagne, suivie de l’Italie et du Royaume-Uni. « L’outil industriel de la France n’est pas en mesure de répondre aux besoins intérieurs », regrette le Cisma. Dans la catégorie des matériels pour le BTP et la manutention, le constat est identique. Le dynamisme du bâtiment et les nombreux grands chantiers de travaux publics ont soutenu l’activité. Mais les fournisseurs étrangers ont mieux répondu à la demande hexagonale que leurs concurrents français, les importations gagnaient 14,5 % et les machines fabriquées en France, seulement 12,9 %.

Durant l’année, les industriels français des matériels de TP n’ont pas démérité. Leur chiffre d’affaires de 3,58 Md€ a progressé de 9,3 % et leurs exportations de 1,99 Md€ ont gagné 6,6 % . Ils ont augmenté leurs effectifs. Mais, ils ont parfois éprouvé des difficultés à recruter des personnels qualifiés. Pour pallier ce problème, le Cisma travaille à promouvoir les métiers et les formations de la maintenance des matériels avec le Seimat, le DLR et 3MTPM, l'organisme représentant les métiers de la maintenance des matériels de TP et de manutention. Ces acteurs réfléchissent, par ailleurs avec les centres AFPA et Manpower à mettre en avant des modalités de recrutement privilégiant les compétences aux connaissances. Ils espèrent ainsi intéresser des personnes en reconversion.  Pour 2019, les analystes du Cisma se montrent optimistes. Ils pronostiquent, une hausse de l’activité d’environ 7 % en équipements de BTP et de 5 % en manutention.

Photo d'ouverture prise sur le chantier de la ligne 15 Sud, à Noisy-Champs, le 15 mars 2019. 

Partagez cet article :
20

Les commentaires sont fermés.