La pelle à chenilles : une clé pour Mecalac aux États-Unis

La machine décorée du drapeau américain exposée par Mecalac lors de l’édition 2017 de Conexpo a fait mouche. À l’époque, le constructeur d’Annecy, se félicitait d’avoir signé son premier contrat avec un revendeur local. Aujourd’hui, il en compte 15 répartis sur l’ensemble des États-Unis et au Canada. Pour les servir, le constructeur haut-savoyard a investi. Il dispose désormais d’un site de 1 300 m2 à Norfolk dans le Massachusetts.

En plus d’avoir embauché une équipe d’experts en marketing, formation et après-vente il a monté un stock de plus de 10 M$ de pièces de rechange et de machines neuves, une condition essentielle pour être pris au sérieux par le marché. Les machines qu’il mettait le plus en avant sur son stand étaient ses petites pelles à chenilles MCR de 6, 8 et 10 t. Leur vitesse de déplacement atteignant 10 km/h, c’est-à-dire deux fois plus vite que leurs homologues conventionnelles, fascine les entrepreneurs américains qui les comparent à leurs chargeurs compacts à chenilles. Ils se montrent également intéressés par la cinématique particulière de leurs bras. En se repliant à 130 ° vers l’arrière, ils forment un contrepoids naturel lorsque la machine est utilisée en tant que chargeuse. Le constructeur présentait également un large échantillon de sa gamme : les pelles à pneus MWR, les chargeuses à châssis rigide et tourelles pivotantes Swing intéressantes pour leurs stabilités et leurs qualités manœuvrières mais aussi les tractopelles qui trouvent encore un certain nombre d’amateurs aux États-Unis.

Partagez cet article :
20

Les commentaires sont fermés.