L’usine texane de Manitou va fermer

Le constructeur d'engins de manutention d'Ancenis, Manitou, se résout à fermer son usine texane de Waco, le plus petit de ses sites américains, à la fin du mois de mars. Il va ainsi transférer les fabrications de chargeuses articulées à Yankton dans le Dakota du Sud et celles des chariots élévateurs à Beaupréau (Maine-et-Loire). Cette décision va conduire 148 salariés de Waco sur le marché de l’emploi mais permettra de créer 50 nouveaux postes à Yankton. Le groupe Manitou est bien implanté aux États-Unis depuis son acquisition du constructeur local Gehl en 2008. Il va désormais concentrer ses activités de production à Madison et à Yankton dans le Dakota du Sud. Il dispose, par ailleurs, d’un entrepôt logistique de pièces détachées de 16 000 m2 à Belvidere dans l’Illinois ainsi que d’un siège social et centre de recherche à West Bend, dans le Wisconsin.

Partagez cet article :
20

Les commentaires sont fermés.