Les Hydradig Stage IV tous équipés d’origine avec Steelwrist

Depuis le début de cette année, JCB fait équiper d’origine ses Hydradig Stage IV (10,5 tonnes) avec un tiltrotator X12, signé par Steelwrist. Lors de Salonvert, JCB France annonce qu’une douzaine en a été dotés.

Les utilisateurs l’auront noté. Leur tableau de bord de Hydradig Stage IV, acquis en 2018, présente une configuration légèrement différente par rapport aux modèles plus anciens. Ils ont entre les doigts un manipulateur Steelwrist et un système de contrôle avec une ligne proportionnelle SVAB — une marque compatriote, de première monte. L’avantage majeur qu’ils décrivent réside dans le fait qu’ils peuvent utiliser toutes les fonctions du tilrotateur en simultané. Un écran tactile couleur leur est ajouté. Les opérateurs ont la possibilité d’ouvrir plusieurs profils, et donc, de retrouver leurs plans de travail personnels. Un clinomètre leur permet de visualiser l’angle d’inclinaison et de rotation de leur outil. L’autre atout notable est que dorénavant, Hydradig Stage IV sera pourvu de 3 attaches automatiques SQ : 60, 70 et 80. Ces coupleurs permettent de changer d’outil sans descendre de cabine. "Les trois critères nous ayant décidés à collaborer avec Steelwrist ont été la faible hauteur de construction du X12 (425 mm), car cette donnée est liée avec la force de creusement : plus la hauteur de construction de l’outil est basse, plus la puissance de creusement est élevée", témoigne Jérémy Lheureux, agent commercial pour JCB en Île-de-France. Son poids de 285 kg nous a également intéressés : plus il est bas, plus la force de creusement est haute et moins la consommation en carburant est élevée. Enfin, l’aisance des commandes.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire.