Les femmes sont l’avenir de la maintenance

Les femmes font aussi partie de la solution pour pourvoir en talents la filière de la maintenance des matériels de construction et de manutention. C’est pour cette raison que les trois grands syndicats DLR, Evolis et Seimat ont organisé, du 9 au 13 mars, la « Girls Week 2020 » afin de promouvoir leurs métiers. Ils ont mis en ligne sur ce site des vidéos dressant le portrait de cinq jeunes femmes ayant choisi d'exercer dans cette branche. En présentant des profils aussi variés que technico-commerciale, mécanicienne, responsable d’exploitation monte-grutier, enseignante en bac pro et apprentie en BTS Maintenance des matériels, elles démontrent qu’aucun poste ne leur est interdit. « Nos métiers offrent des perspectives d’emplois durables et non délocalisables. Les jeunes femmes doivent y trouver leurs places et s’y investir pleinement », estime Florence Dupont-Pruvost, déléguée générale adjointe de DLR, en charge de la promotion des métiers et formations.

En photo : Céline Hernandez est mécanicienne chez Loxa Toulouse Nord.

Partagez cet article :
20

Les commentaires sont fermés.