Le marché du levage a dépassé le milliard d’euros

Entre 2007 et 2016, l’activité des loueurs de grues mobiles a progressé de 19 %, avec une relative stabilité observée au cours de ces cinq dernières années. Ce qui n'a pas empêché le chiffre d’affaires de dépasser le milliard d’euros en 2016 !

L’évolution du marché couvert par les adhérents de l’Union Française du Levage se règle logiquement sur la tendance générale de l’économie française. La stabilité du chiffre d’affaires observée entre 2011 et 2016 coïncide avec le rythme des activités des principaux secteurs clients : les marchés de la construction, de l’industrie et du commerce inter-entreprises. "Les perspectives restent donc favorables pour les années à venir du fait du redressement de l’économie observée en 2017", synthétise l'UFL.

L’activité de transport exceptionnel est moteur

Elle a cru  de 10 % entre 2015 et 2016, compensant d'ailleurs les baisses de chiffres d’affaires dans la manutention industrielle (-7%) et la construction (-3%).

Pour autant, note l'organisation, les baisses constatées doivent être nuancées : les activités de manutention industrielle se replient certes, mais succèdent à une période de forte croissance en 2015 (+14%) et la baisse dans la construction a été deux moins importante qu’en 2015 (-6%).

Main d’œuvre : proportion constante

Les effectifs sont restés stables (7 365 personnes) en 2016, suivant ainsi la trajectoire de l’évolution du chiffre d’affaires.

L’UFL est présidée par Alexandre Vernazza, dirigeant de la société Mediaco (l’un de membres fondateurs de l'ex-Union française de levage, nommée "SNUG" en 1972).

L’Union Française du Levage rassemble les entreprises de levage et de manutention au niveau national et regroupe les fabricants d’équipements spéciaux. Elle représente environ 60% du marché du levage français, soit près de 7 500 emplois et 450 entreprises, pour un chiffre d’affaires établi en 2016 de 1,02 milliards d’euros.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire