Le compagnon Manitou : premier prix de Handling the future

Ayant organisé la première édition d’un concours nommé « Handling the future », le groupe Manitou vient de récompenser ses étudiants lauréats. Trois jeunes hommes et femmes (entre 19 et 25 ans) formés à l’École des Mines de Nantes (Loire-Atlantique), dont l’équipe a été baptisée « Manitools », ont reçu le premier prix pour avoir conçu une application facilitant l'accès aux informations techniques de la machine.

Depuis le démarrage du concours en novembre 2016, ces trois compétiteurs ingénieurs en herbe ont usé leur matière grise à la recherche et sur l’essai d’une « solution de manutention ». Ils se sont confrontés à 32 équipes d’étudiants en formation en ingénierie et design (entre bac + 2  et bac +5).

En tout et pour tout, ils étaient 72 participants issus de sept écoles de l’ouest (École Centrale, l’ECAM, l’EDNA et le CESI et l’École des Mines pour la ville de Nantes, l’Insa de Rennes, ainsi que l’ENSAM d’Angers).

Cinq mois plus tard, Michel Denis, directeur général du groupe, Michel Denis, Fernand Mira, président de la division « Material handling & access », Guillaume Rabel-Suquet, DRH, Aude Brézac, responsable RSE (responsabilité sociétale de l'entreprise) et d’Arnaud Boyer, vice-président marketing et développement produits, ont départagé 5 équipes finalistes : « le compagnon Manitou » reçoit une double récompense : le premier prix du jury et le coup de cœur des collaborateurs. Cette solution permet à l'utilisateur d'accéder à l'ensemble des informations de la machine, notamment la documentation technique ainsi que les pièces détachées. Le jury dit avoir apprécié « sa viabilité, son caractère innovant et sa facilité d'utilisation ».

S’il est encore trop tôt pour envisager de l’utiliser au sein même de Manitou, encore plus prématuré de le commercialiser ou de le rendre compatible avec d’autres marques, l’industriel à l’initiative de "Handling the future" n’exclut en revanche pas de continuer de travailler avec ces étudiants, sous forme de stages, pourquoi pas d’embauches. Quels que soient les vainqueurs, Jean-Yves Augé, directeur R&D et responsable du projet, n’a pas manqué de souligner : « Avec le recul qu'ils peuvent porter sur notre activité, tous les étudiants participants ont imaginé plusieurs concepts, la plupart réalistes, pour faciliter la manutention de demain, tout en réduisant le coût total de possession des machines. Les diminutions de consommation d'énergie, la facilité d'accès et la sécurité figurent parmi les critères ayant été le plus souvent mis en avant sur l'ensemble des projets ». Ces résultats laissent entrevoir un avenir innovant de la manutention en termes de solutions matérielles.

Une deuxième édition devrait être fixée, soit en 2017 soit en 2018.

L’allure de l’application reste confidentielle. D’où l’absence de photos pour le moment.

Photo : l'équipe "Manitools" reçoit un chèque de 6 000 € pour avoir décroché le premier prix de Handling the Future.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire