LafargeHolcim investit 100 M€ à Martres-Tolosane

LafargeHolcim va investir 100 M€ dans la création d'une nouvelle ligne de production de clinker dans sa cimenterie de Martres-Tolosane (Haute-Garonne). Le plus grand investissement que le groupe ait réalisé en 40 ans.

L’unité haut-garonnaise LafargeHolcim de Martres-Tolosane était déjà particulière dans le sens où elle substitue une partie de ses cokes de pétrole (voir reportage dans le n°117 de Forum Chantiers, pages 22 à 24) par du pneumatique usager pour produire du ciment… Elle hausse d’un nouveau cran sa technicité. Elle est encore aujourd’hui la seule en France à utiliser le procédé américain du “mid-kiln” qui permet d’atteindre une calcination entre 850°C et 1 450°C et donc, d’obtenir l’état de “clinkérisation”. Ce mode de cuisson est nécessaire à la production de clinker, le principal composant du ciment.

FC-web-Lafarge-Martres-Tolosane

Le procédé de clinkérisation, nécessaire à la production du clinker — le principal ingrédient du ciment — est particulièrement énergivore. La future ligne de cuisson sera équipée de façon à être d'autant plus alimentée par des matériaux recyclés et valorisés.

Étant donné que cette usine n’en produit pas moins de 900 000 tonnes par an, elle vient de décider de s’équiper d’une nouvelle ligne de cuisson plus respectueuse de l'environnement. « Les travaux préparatoires son sur le point de débuter », précise un communiqué. Leur financement entre dans le cadre du plan de 300 M€  annoncé par LafargeHolcim en 2016.

La fabrication de clinker est reconnue pour être particulièrement gourmande en énergies. Cette modernisation d’entreprise devrait à terme, argumente LafargeHolcim, réduire sa consommation. « La mise en service de cette ligne de production attendue mi-2020, après deux de travaux, devrait permettre à Martres-Tolosane d’utiliser 80 % de matériaux de substitution contre 30 % aujourd’hui », nous précise le groupe. Les travaux démarreront au cours du troisième trimestre 2018.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire