Kiloutou investit 184 000 € dans son parc matériel

Comme tous les ans à cette même époque, Kiloutou transmet son bilan d’activité et livre quelques pistes de déploiement pour son futur proche. Logiquement portés par la reprise économique du secteur du BTP, les résultats sont positifs : le chiffre d’affaires en hausse de 14 % en 2017 redouble l’ambition du groupe qui a investi près de 184 M€ dans le renforcement de son parc matériel.

L’ambition du n°2 de la location d’équipement français était d’autant plus explicite hier matin, lors de la communication annuelle de son équipe, que ses résultats 2017 apparaissent généreusement positifs. Car oui, Kiloutou va bien. Son chiffre d’affaires a augmenté de 14 % (606 M€, contre 532 M€ un an plus tôt) en 2017 — le DLR communique une progression de 7 % des investissements par les loueurs au 3e trimestre 2017, son étude la plus récente, NDLR —, ce qui lui donne les coudées d’autant plus franches pour asseoir ses projets d’innovation.

Depuis mars 2002, PDG de Kiloutou, Xavier du Boÿs a officiellement passé la main, hier, de la direction générale à Olivier Colleau.

Depuis mars 2002, PDG de Kiloutou, Xavier du Boÿs a officiellement passé la main, hier, de la direction générale à Olivier Colleau.

S’il reprend les points les plus récents ayant marqué son calendrier 2017, le groupe a tôt fait de rappeler son rachat par HLDI et HLD Europe (annonce de négociations exclusives en novembre 2017) dont se réjouit Xavier du Boÿs, président de Kiloutou. « L’intérêt de nos deux nouveaux actionnaires majoritaires s’avère davantage industriel que financier, souligne-t-il, ce qui laisse entendre une sensibilité accrue pour le déploiement de solutions. Ils n’ont pas seulement racheté une entreprise mais notre stratégie ! » Cela tombe plutôt bien : Kiloutou ne manque pas de goût... pour la stratégie.

Ambitions à l’international

S’il a été racheté certes, Kiloutou ne s’est pas privé, au préalable, sur le plan de ses propres acquisitions. L’année 2017 a été ponctuée d’annonces de croissance externe : fusion avec le polonais Tytanium Rental, reprise de l’espagnol GAM Maquinaria, de l’italien Cofiloc et du nordique Tora, de l’angevin Landrau CEB. Si le groupe a l’intention de déployer sa présence en Europe (10 % de son CA), Kiloutou annonce 20 projets d’agrandissement ou déménagement d’agences. En parallèle, il étoffera ses branches spécialisées dans l’Hexagone : ses 6 structures Kiloutou Énergie ont multiplié leur chiffre d’affaires par 2,3, nous expose Olivier Colleau, nouveau directeur général reprenant le flambeau de Xavier du Boÿs. « Elles vont monter en régime cette année. Une entité, spécialisée dans la fourniture de groupes électrogènes et pompes ouvre en ce moment à Lille ».

184 M€ pour environ  2 500 machines

Sur le plan matériel, notre pierre angulaire : Kiloutou annonce avoir d’ores et déjà investi 184 M€ (contre 110 M€, l’année dernière) pour le renouvellement et l’étoffement de son parc. « Nous allons introduire quelque 2 500 engins neufs au cours de 2018, déclare Olivier Collot. Dans ce volume : du matériel de terrassement, d’élévation, des chariots rotatifs ou encore des pelles de démolition. Plus globalement, nous nous déployons dans les équipements électriques ».

Focus des matériels dans lesquels Kiloutou investit en 2018.

Objectifs « virtuels », aussi…

Au-delà de ces perspectives d’enrichissement de flotte en volume, qualité et géographie, Kiloutou se veut éclaireur dans le domaine technologique. L’application se perfectionne avec deux nouveautés : la possibilité de suivre en temps réel l’acheminement de votre livraison et une meilleure prise en charge en cas besoin d’intervention de Kiloutou.

Au cours du second semestre, un prototype de matériel réalisé en réalité augmentée sera opérationnel. "Pour le moment, 47 matériels issus de notre gamme “manutention et élévation” sont paramétrables en liaison avec des systèmes de modélisation des informations du bâtiment. Pour ce faire, l'application “Bim Ready” est téléchargeable librement", précise Vincent Royer, directeur de la transformation numérique. Autrement dit, les informations techniques qui leur ont été attachées sont lisibles sur une éventuelle maquette numérique ». Les objets en réalité augmentée donneront la possibilité à l’usager de visualiser leur projection dans un environnement choisi. Dans le cas d’une incertitude que l’engin soit approprié pour une tâche précise, l’idée séduit !

Autant de projets qui laissent Kiloutou envisager une hausse de son chiffre d’affaires de l’ordre de 10 % en 2018. À hauteur de 606 M€ aujourd’hui, il devrait être de l’ordre de 666 M€.

En photo d'ouverture : Olivier Colleau.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire.