Keestrack déploie son offre en tout-électrique

Keestrack a thématisé la présentation de ses engins sur une caractéristique qu'ils sont en passe d'obtenir tous : la motorisation hybride et l’électrification « plug-in » de leurs entraînements. Le concasseur à mâchoires B7e, dernier-né de l’entreprise dans cette catégorie, illustre cette alimentation alternative. Son mode « plug in » enclenché, le fait fonctionner sans recourir au diesel.

Le spécialiste flamand de concasseurs et de cribleurs tient ferme sa ligne de développement, réfléchissant depuis 2012 sur la façon dont ses engins peuvent s'affranchir de carburant, sinon, en diminuer le besoin.

Présenté en exclusivité mondiale, le concasseur B7e, 66 tonnes, fait partie de la palette des engins disposant d'une fonction de basculement en tout-électrique, à travers la fonction "plug in". Il se destine à remplacer le plus petit B6. Capable de traiter 700 t de matériau à l’heure, il est entraîné par un moteur électrique de 132 kW. « Un autre bloc électrique de 55 kW alimente le système hydraulique pour les chenilles, les cylindres de levage, lalimentateur vibrant avec un précrible à deux étages et tous les convoyeurs ». Toute la puissance diesel-électrique est fournie par un moteur diesel Volvo embarqué de 285 kW, Stage IV, et un générateur embarqué de 330 kVA pouvant prendre le relai lorsque le moteur est à l’arrêt. Keestrack estime qu’il peut ainsi atteindre jusqu’à 80 % d’économies dans son fonctionnement branché. Destiné à œuvrer en carrières, lors de démolitions, de traitement de bétons, il mesure en configuration de travail 16,84 m de long, 5,8 m de large et 4,3 de haut.

Sur sa palette de 22 modèles en 6 séries de concasseurs, cribleurs et courroies, Keestrack propose désormais 80 % de ces déclinaisons en version diesel-électrique dont 75 % dispose d'un basculement en tout-électrique, selon les besoins.

Partagez cet article :
20

Les commentaires sont fermés.