JLG développe la capacité de charge de ses nacelles télescopiques

Le fabricant de nacelles élévatrices et de chariots télescopiques JLG Industries Inc, annonce deux nacelles à chenilles, 600SC et la 660SJC, complétant sa série 600 lancée en 2017, à savoir les modèles télescopiques 600S et 660SJ.

« La série offre la meilleure capacité de plate-forme de sa catégorie et permet aux opérateurs d’emporter davantage d'outils et de matériel sur la zone de travail », déclare Jan-Willem van Wier, responsable en chef du marketing produit pour JLG dans la zone Europe-Moyen Orient-Afrique. « La nouvelle 600S dispose d'une capacité de charge de 455 kg avec trois personnes (contre 230 kg pour le précédent modèle). De son côté, la 660SJ — la lettre J, "Jib", indique l'apport d'un bras pendulaire. La plateforme tourne sur elle-même à 180° — affiche une capacité de charge de 340 kg avec trois personnes (contre 230 kg pour le précédent modèle) ». Le bras pendulaire a ceci de particulier qu'il fournit une hauteur de travail et une portée horizontale supplémentaire.

Sur ces modèles, les vitesses de levage ont été relevées et les fonctions de mouvements simultanés, améliorées de sorte d'atteindre la pleine hauteur plus rapidement. De plus, ces équipements sont plus faciles à transporter. Leur flèche télescopique plus légère offre plusieurs configurations de transport.

Le système de protection renforcée au poste de commande JLG SkyGuard équipe de série les nouvelles 600S et 660SJ. « Lorsqu'il est soumis à une force de 23 kg, précise le constructeur, le capteur SkyGuard interrompt l'ensemble des fonctions actives et inverse momentanément les fonctions de l'unité. Ces deux nouvelles nacelles bénéficient également de périodicités de remplacement prolongées pour les câbles et les poulies, passant de 8 à 12 ans ». Cette extension des cycles de remplacement tend à réduire les coûts de maintenance et à accroître la disponibilité du matériel.

Les modèles 600S et 660SJ s'avèrent compatibles  avec de nombreux accessoires et d'équipements, leur promettant une polyvalence accrue.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire