JCB anticipe la future norme antipollution des moteurs

L’entrée en vigueur des futures normes européennes antipollution relatives aux moteurs, Stage V, approche à grand pas et JCB Power Systems annonce d’ores et déjà sa stratégie de fabrication.

Le constructeur britannique va opter pour une « combinaison de technologies de contrôle » des particules de nouvelle génération intégrant des catalyseurs d'oxydation diesel, des filtres à particules intégrés et des systèmes de réduction catalytique sélective. À partir du 1er janvier 2019, les nouvelles normes s'appliqueront aux moteurs affichant une puissance inférieure à 56 kW et supérieure à 130 kW. La législation concernera un an plus tard, au 1er janvier 2020, les moteurs de la gamme intermédiaire, c’est-à-dire, entre 56 kW et 130 kW.

Mais la norme ne requiert pas seulement une nouvelle réduction de particule à l'échappement ! Elle élargit la fourchette des puissances moteur assujetties aux règles. Les exigences européennes Stage V incluront, par exemple, des engins entraînés au gaz naturel ou encore des appareils industriels statiques comme les générateurs.

Dans des logements pré-définis

JCB Power Systems souligne ainsi qu’il a anticipé l’emplacement que prendront les moteurs Stage V. « Les blocs s'intègreront sous les capots moteur existants, sans nécessiter aucune modification de conception des machines », assure le constructeur. « D’ores et déjà pourvus de systèmes de combustion compatibles avec les Stage IIIB et 4, explique Alan Tolley, directeur de la division des moteurs au sein du groupe JCB, les moteurs ne partiront pas de zéro pour leur mise en conformité Stage V. Ils incluront, notamment, une technologie dite “de contrôle” des particules de JCB pour en limiter la production ». Ce système a la vocation d'être intégré et dont le rendement serait à la fois supérieur et invisible pour le client. Concrètement, il s'agit de solutions compactes installées dans les compartiments moteur existants des machines. Durant le fonctionnement, les systèmes ne nécessitent aucune intervention ni entretien particulier.

Des moteurs dotés d'arrêt automatique

Le moteur 3 litres Dieselmax 430 « maison » continuera à délivrer une puissance de 55 kW. Équipé d'un turbocompresseur à clapet de régulation électronique, d'un catalyseur d'oxydation diesel compact, ainsi que d'un système de filtre, il se dotera nouvellement d’une technologie d'arrêt automatique et d’intervalles d'entretien de 1 000 heures.

Le moteur 4 cylindres affiche, quant à lui, une puissance comprise entre 81 et 129 kW. Il est pourvu d'un système de traitement post-combustion des gaz d'échappement valorisant la technologie de contrôle des particules de JCB avec un filtre de réduction catalytique sélective SCR. Ce moteur bénéficie également d'un turbocompresseur à clapet de régulation électronique et de la technologie d'arrêt automatique, contribuant à la réduction de la consommation de carburant.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire