Italie : les exportations ont franchi la barre des 2 Md€

Les exportations d’engins de terrassement ont gagné, en Italie, 6,2 % au cours des neuf premiers mois de l’année 2018, atteignant 2,18 Md€. Comme à l’accoutumée à cette époque, l’organisation véronaise du salon * Samoter, Veronafiere et la société d’études Prometeia, communiquent les résultats  des commercialisations d’engins de terrassement dans la Péninsule. 

Les machines de terrassement figurent parmi les plus en progression : leurs commandes a représenté, entre janvier et septembre 2018, une valeur d’environ un milliard d’euros (soit une hausse de 13 %, par rapport à l’exercice précédent).

Sur la 2e marche du podium viennent les engins de préparation de béton (382 M€, + 0,9 %), puis ceux dédiés au forage (276 M€) marquant en revanche une légère inflexion (- 0,9 %). De même pour les bétonnières : certes, leur exportation reste dans le trio de tête mais se sont réduites de 3 % à 211 M€.

Les grues à tour, elles, maintiennent leur franche croissance. “Chiffrées à 196 M€ au cours de la période étudiée, leurs ventes à l’étranger sont en hausse de 10,7 %, précise Samoter, alors que les matériels dédiés aux infrastructures routières baissent de 3,6 % à 93 M€”.

Europe Occidentale en tête, l'Amérique du Sud en baisse

L’Europe de l’Ouest reste la région la plus en demande ayant investi quelque 915 M€ en engins BTP provenant d’Italie, soit une augmentation de 6,9 %. Dans son sillage,  apparaissent l’Amérique du Nord avec 287 M€ (+19,6 %), ainsi que l’Europe de l’Est et Centrale incluant la Turquie avec 275,8 M€ (+14 %). Les expéditions grimpent aussi de 4,4 % (108 M€) au Moyen-Orient et en Inde (42 M€, + 6,8 %).

Les tendances baissières concernent l’Amérique du Sud et Centrale affichant une baisse de 17,75 % de leurs investissements (99,7 M€), les pays d’Afrique du Nord (12,9 %, à 75 M€), la Russie (- 0,2 % à 56 M€) et la Chine (-1,4 % à 46 M€).

L'Italie exporte et importe beaucoup

Si l’Italie se distingue par le dynamisme de ses exportations, il n’en demeure pas moins qu’elle importe significativement : “entre janvier et septembre, les entreprises italiennes ont investi quelque 710 M€ en matériels outre-frontière. Ceci représente une hausse de 14,4 %, comparée à la même période en 2017”, explique Samoter.

Portée par les commandes publiques

Ainsi, les auteurs de l’étude avaient tablé sur une légère augmentation de 0,5 % des investissements au cours du 4e trimestre de l’année 2018, pronostics qui seront sous peu vérifiés.

Pour les deux prochaines années, les observateurs Veronafiere et Prometeia estiment à 2 % la croissance moyenne du secteur, principalement entraîné par le financement public en génie civil italien. Selon eux, les chantiers relatifs aux infrastructures devraient croître de 6 % en 2020, sachant qu’ils auraient augmenté, d’après les mêmes analystes de 2,5 % en 2019.

*La 31e édition de Samoter se déroulera à Vérone du 21 au 25 mars 2020.

Partagez cet article :
20

Les commentaires sont fermés.