Doosan rentre dans la classe des 80 t

Avec sa nouvelle pelle DX800LC-7, Doosan présente à son tour une machine dans la catégorie des 80 tonnes pour assurer des taches en carrières, mines et sur de grands projets de terrassement. Les concepteurs sud-coréens ont soigné son système hydraulique. La régulation électronique de ses deux pompes à cylindrées variable de 504 l/min travaillant sous 343 bars ainsi que celle du régime moteur ont été optimisées pour limiter les déperditions d’énergie et mobiliser toute la puissance en cas de mouvements simultanés. Pour en tirer le meilleur partie, le chauffeur peut choisir un mode flèche ou un mode orientation.  Le flux hydraulique est alors dirigé en priorité vers le moteur de tourelle ou les vérins. Afin de moins solliciter le moteur, ceux actionnant la flèche et le godet sont par ailleurs pourvu d’un système de régénération récupérant l’énergie de descente dans le flux hydraulique général... conducteur bénéficie d’une cabine spacieuse où le niveau sonore a été réduit. Son écran tactile couleur de 8’’ est plus grand, son démarrage, sans clé. Son siège est chauffant l’hiver, rafraîchissant l’été. Les feux LED lui permettent de travailler de nuit, les 5 caméras à 360°, d’accroître sa visibilité. Munie d’une flèche de 7,7 m et d’un balancier de 2,9 m, la DX800LC-7 est capable d’atteindre des profondeurs de fouille de 7,72 m. D’un poids opérationnel de 79,5 t, son godet peut emporter 4,6 m3 de matériaux. Outre Perkins pour le moteur 583 ch (403 kW), Doosan a fait appel à des fournisseurs de composants renommés pour équiper sa machine, notamment Bosch Rexroth pour les pompes hydrauliques et Berco pour le châssis inférieur.

Partagez cet article :
20

Les commentaires sont fermés.