Des cabines Enygea répondant à tous les besoins

La qualité de service que le groupe Enygea a su apporter à ses locations de toilettes mobiles WC Loc lui a permis de s’imposer sur les chantiers français. À présent, il s’internationalise et diversifie ses prestations.

La notoriété qu’Enygea construit autour de ses activités de location de toilettes mobiles lui profite. Ce groupe nordiste, mieux connu pour ses marques WC Loc ou PSV, annonce pour 2019 un chiffre d’affaires de 40 M€, en progression de 36 % par rapport à 2018 et presque doublé en deux ans. L’année dernière, il a placé des installations sanitaires sur 50 000 chantiers et 4 000 évènements. Il a bénéficié d’une exigence d’hygiène que ses cabines mobiles imposent petit à petit sur les chantiers. « Le Code du travail demande de mettre en place des installations sanitaires chauffées, raccordées et éclairées. Mais cela n’est pas possible sur des chantiers modestes ou en ouverture des travaux. Dans les faits, les inspecteurs du travail trouvent nos toilettes très pratiques », explique Hervé Montagne, le président du groupe Enygea.

« Chaque année, près de 150 000 chantiers, notamment en construction de maisons individuelles, ne disposent d’aucune installation sanitaire », regrette Hervé Montagne, président d'Enygea.

« Chaque année, près de 150 000 chantiers, notamment en construction de maisons individuelles, ne disposent d’aucune installation sanitaire », regrette Hervé Montagne, président d'Enygea.

Son parcours dans ce type de prestation de services a démarré en 2007 lorsqu’il a racheté WC Loc. Il s’agissait alors d’une petite entreprise qui ne comptait que quatre agences et réalisait 4 M€ de chiffre d’affaires avec une quarantaine de salariés. Depuis, en procédant à une quinzaine de rachats, en élargissant ses gammes de services et en se développant de manière organique, l’entreprise a grandi en France, puis s’est étendue au Portugal et, depuis peu, en Belgique ainsi qu’au Canada. Pour cela, elle a pu profiter du soutien de son actionnariat familial (70 %), salarial (7 %) et bancaire. « Nous sommes en discussion pour entrer dans d’autres pays », ajoute le président. Aujourd’hui, l’entreprise dispose d’un réseau européen de 43 agences, d’un parc de 15 000 matériels sanitaires et d’une flotte de 155 véhicules. Elle sait qu’elle peut encore trouver des marges de croissances sur ses marchés traditionnels. « Chaque année, près de 150 000 chantiers, notamment en construction de maisons individuelles, ne disposent d’aucune installation sanitaire », regrette Hervé Montagne. En attendant, le groupe diversifie ses activités. Il propose, au travers de son activité Moov&Cook, des locations de cuisines ou, grâce à BasesClean, un service de nettoyage des bases vie de chantiers.

Bernard Serpantié

Partagez cet article :
20

Les commentaires sont fermés.