Delair UX11 : le drone entre dans l’air 4G

Les professionnels exerçant dans les mines et carrières ont compris leur intérêt à utiliser des drones à voilure fixe. Le tout récent modèle UX11, proposé par le Toulousain Delair, permet de cartographier plus précisément et plus rapidement qu'un géomètre tout point d'un site en construction, sans restriction d'accessibilité, théoriquement à 53 km à la ronde. Avec une autonomie de vol de 59 min, il est capable de voler deux fois plus longtemps qu’un drone à voilure tournante. L'aéronef de 1,5 kg, en polystyrène expansé, niche sous son fuselage une caméra et une sonde millimétrique. L’ensemble vise à cartographier 150 ha par heure et à enregistrer 150 points au mètre carré, et ce, jusqu’à 122 m d'altitude. Son lidar mesure à distance des nuages de points et cartographie en 3D la surface d’un site. Sa connectivité en 3G et en 4G offre à l’utilisateur le moyen de visualiser et de contrôler la qualité des images en temps réel.

Partagez cet article :
20

Les commentaires sont fermés.