Caterpillar anticipe Conexpo

Caterpillar a dévoilé à Échirolles, en Isère, son nouveau bouteur D5, en avant première de Conexpo (du 10 au 14 mars, à Las Vegas). Avec un poids en ordre de marche compris entre 17 et 19 t, il vient remplacer dans la gamme le D6N. Le changement d’appellation correspond à une volonté de la part du constructeur de simplifier la compréhension de son offre. Dans les années à venir, l’Américain va progressivement rebaptiser ses tracteurs sur chenilles. Leurs noms renverront à chaque classe de taille, du D1 au D11.

Grande cabine et technologies pour le D5

Le D5 profite d’un six-cylindres Cat 7.1 satisfaisant à la norme Stage V et développant une puissance maximale de 127 kW. Il accède à une nouvelle transmission automatique à trois rapports équipée d’un embrayage de verrouillage. Le constructeur a revu le système de direction ainsi que les commandes d’avancement afin de simplifier l’utilisation. Il ajoute des fonctions intégrées facilitant certaines opérations. Ainsi, le D5 dispose d'une assistance pour les travaux en pente dont le rôle est de maintenir la vitesse présélectionnée par l’opérateur sans utiliser le frein de manœuvre. Il accède à une fonction de maintien dans la pente. Lorsque le bouteur s’immobilise, le système active automatiquement les freins si la transmission est au point mort. Une pédale dédiée à la décélération contrôle la vitesse d’avancement jusqu’à l’immobilisation.

La cabine, provenant du D6, présente des mensurations importantes et une surface vitrée en augmentation de 15% par rapport à la génération précédente.

La cabine, provenant du D6, présente des mensurations importantes et une surface vitrée en augmentation de 15% par rapport à la génération précédente.

Le D5 est commercialisé en version standard ou à faible pression au sol LGP. Il dispose au choix d’un bras de poussée ou d’une lame VPAT. Cette dernière se décline en version pliable pour faciliter les déplacements routiers. La cabine, provenant du D6, présente des mensurations importantes avec une bonne visibilité globale grâce à une surface vitrée en augmentation de 15% par rapport à la génération précédente. En complément, Caterpillar installe une caméra de recul haute définition de série. Face à lui, l’opérateur retrouve deux écrans tactiles de 10 pouces. L’un est dédié au fonctionnement de l’engin, l’autre affiche le système d’assistance Cat Grade 3D. Comme sur son grand frère le D6, les récepteurs GPS, plus petits qu’auparavant, s’intègrent dans le toit de la cabine. Ils sont ainsi mieux sécurisés lorsque l’engin n’est pas utilisé. L’interface du système Grade reprend le logiciel mobile Android afin de simplifier son utilisation. Le Cat Grade inclut la fonction AutoCarry permettant d’automatiser la levée de la lame lorsque la charge souhaitée est déjà déplacée par la machine. L’opérateur profite également d’un moniteur de charge de la lame, afin d’optimiser son travail et d’éviter de faire des passes à pleine capacité. Pour les opérations de traction, le conducteur est informé du taux de patinage pour ajuster au mieux la charge de la lame et limiter l’usure des chaînes. Le D5 profite également de la technologie de télématique Cat Link. Cette dernière autorise le suivi à distance des travaux, ainsi que le dépistage de pannes et la mise à jour de l’engin.

Partagez cet article :
20

Les commentaires sont fermés.