Alstom fournira le matériel roulant pour les lignes 15, 16 et 17

La Société du Grand Paris, en accord avec Île-de-France Mobilités, a désigné le constructeur ferroviaire Alstom pour la réalisation du marché d’étude et de fourniture du matériel roulant pour les lignes 15, 16 et 17 du métro du Grand Paris Express.

Le 11 juillet, Île-de-France Mobilités a voté une première tranche de 680 M€ pour couvrir les dépenses nécessaires à l’acquisition des 53 premières rames du Grand Paris Express. La tranche attribuée à Alstom porte sur la livraison de 150 voitures (25 trains de 6 voitures) pour un montant de plus de 280 M€.

Ces nouveaux métros à roulement fer de grande capacité pourront circuler jusqu’à 110 km/h en mode automatique, sans conducteur, et seront constitués de rames de six voitures sur la ligne 15, et de 3 voitures sur les lignes 16 et 17.

Les premières rames sortiront d’usine dès 2022 pour les premières mises en service prévues à l’horizon 2024. Six sites français Alstom concevront et fabriqueront ce futur équipements. Le site de Valenciennes Petite-Forêt (Nord) sera en charge du management de projet, des études, du développement, de la production, de l’assemblage et de la validation des trains. Cinq autres sites d’Alstom en France développeront et produiront les composants : Le Creusot (Saône-et-Loire) pour les bogies, Ornans (Doubs) pour les moteurs, Tarbes (Hautes-Pyrénées) pour les systèmes de traction, Villeurbanne (Rhône) pour l’électronique embarquée et le système de télémaintenance et Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis) pour le design.

Intégralement financé par Île-de-France Mobilités, le développement et la fourniture d’un maximum de 1 000 voitures — toutes tranches incluses — s’élèvera à un montant pouvant atteindre 1,3 Md€ pour (183 rames), déployées en deux versions de longueur de trains : trois et six voitures.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire