6 mois avant que le travail se normalise

Le Conseil du Commerce de France a mené une enquête du 31 mars au 8 avril auprès des entreprises adhérant au DLR, la fédération des distributeurs, loueurs et réparateurs de matériels de construction et de manutention. 77 ont répondu. 48 % d'entre eux  déclarent avoir fermé leurs portes depuis le confinement en vigueur le 17 mars. Dans cet échantillon interrogé par le cabinet d’études Lugaxis, 4 % envisagent même une fermeture définitive. 31 % du panel déclarent avoir poursuivi leur activité en intégralité, tandis que 21 % ont mis en place des services à distance. Lugaxis relève que 41 % estiment nécessiter d’une période transitoire d’au moins 6 mois pour reprendre leur travail. L’activité partielle concerne 90,9 % des personnes interrogées.

Partagez cet article :
20

Les commentaires sont fermés.