30 000 postes créés mais besoin de main d’œuvre !

Troisième volet des paradoxes relevés par la Fédération Française du Bâtiment ce matin : 30 000 postes ont été créés au premier semestre. Or, les employeurs bataillent pour embaucher.

"L'emploi fait mieux que résister", appuie Jacques Chanut, le président de la FFB, car les besoins en main d’œuvre grandissent. Bien que ses analyses avancent quelque 400 000 mises en chantier en 2018 (soit – 7 % par rapport à 2017) et une tendance baissière pour 2019, 30 000 postes ont été créés au premier semestre dont 27 000 en contrat à durée indéterminée et 3 000 intérimaires, estime l’organisation. Ceci peut d'ailleurs lui faire craindre que le retournement du marché du neuf puisse léser la progression de ces CDI. Pour l’heure, 72 % des entreprises du bâtiment tous secteurs confondus (+ de 10 salariés) déclarent peiner à recruter alors que Pole Emploi estime à 400 000 le nombre de demandeurs de postes dans le bâtiment inscrits dans ses bases de données.

Pour tenter de clarifier cette dissonance, la fédération travaille sur la rédaction d’une convention avec l'organisme public. L’idée est de mettre en place un dispositif pour affiner l'orientation des profils de candidats.

Dans le même temps, la FFB confirme la mise en place du projet baptisé 15 000 bâtisseurs. Cette opération nationale décidée cet été avec les ministres du Travail, Muriel Pénicaud, de la Cohésion des territoires, Jacques Mézard et Julien Denormandie, secrétaire d'État est en train de se coordonner. Elle visera à favoriser l'accès aux entreprises à recruter 15 000 jeunes demandeurs d'emploi issus de quartiers prioritaires. Tous métiers et fonctions sont concernés.

 

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire.