Volvo cède ses camions UD Trucks

Le groupe Volvo va se défaire de sa filiale japonaise de construction de poids lourds UD Trucks au profit de son homologue japonais Isuzu Motors. Les deux groupes ont signé une lettre d’intention témoignant de leur volonté de créer une alliance stratégique dans ces activités. Leur document commun décrit leurs intentions de coopérer dans les domaines des nouvelles technologies et évoque d'éventuelles opportunités en véhicules commerciaux légers et moyens. Mais son annonce la plus importante porte sur l'organisation d'un ensemble fort dans le domaine des poids lourds, au Japon, et sur les marchés internationaux, avec les marques UD Trucks et Isuzu Motors. UD Diesel était autrefois connu sous le nom de Nissan Diesel. Au moment de la création de l’Alliance Renault-Nissan en 1999, Renault avait pris une participation dans ce constructeur en même temps qu’il entrait dans le capital de sa maison mère. Celle-ci avait été ensuite transférée au groupe Volvo lors son acquisition de Renault Trucks. Ensuite, en 2006, Volvo est devenu l’actionnaire majoritaire du constructeur japonais puis, en 2010, en a changé son nom en UD Trucks. L’accord final pourrait être signé à la mi-2020 pour une transaction effective à la fin de l’année. Avec une activité commerciale principalement développée en Asie et en Océanie, UD Trucks réalise un chiffre d’affaires annuel de l’ordre de 2,3 Md€. Le groupe Volvo estime sa valeur à près de 2,1 Md€.

Partagez cet article :
20

Les commentaires sont fermés.