Vent de modernisme sur les tractopelles Caterpillar

Si les chargeuses-pelleteuses tendent à se faire rares sur nos chantiers hexagonaux, elles continuent à trouver de nombreux adeptes en Europe ou en Amérique. En apportant à ses quatre nouveaux modèles 428, 432, 434 et 444 des fonctionnalités et des équipements actuels, Caterpillar démontre que ces machines ne méritent pas d’être considérées comme désuètes. Elles devraient continuer à séduire en raison de leurs capacités à rejoindre les chantiers par leurs propres moyens. L’évolution la plus visible est probablement à découvrir à l’intérieur des cabines des 432 et 444.

Toutes deux abritent un siège pivotant intégrant les deux leviers de commande sur leurs accoudoirs réglables. Il suffit au conducteur de tourner son assise pour prendre la main sur le chargeur ou la pelle. Il peut même se positionner à 90° et trouver davantage de visibilité en chargeant un camion ou en creusant une tranchée. Un mode de commande double lui permet de manœuvrer l’un ou l’autre des équipements tout en conservant la même position.

D’autres signes indiquent combien ces tractopelles sont en phase avec leur époque. Elles sont pourvues, à l’instar des nouvelles pelles NextGen du même constructeur, de commandes électro-hydrauliques dont la réactivité peut être ajustée. En cabine, un écran tactile couleur, désormais de mise sur la les machines de construction modernes, apparait pour la première fois sur une tractopelle. En plus d’indiquer les principales données de fonctionnement, il donne accès à différents réglages et fonctions de maintenance. Il permet, par exemple, d’ajuster le débit hydraulique de la ligne auxiliaire de la flèche selon les besoins de l’outil.  Côté mécanique, les machines sont motorisées par un quatre cylindres Cat C3.6 de 68 ou 76 kW compatible Stage V et annonçant une consommation de carburant réduite de 10 % par rapport à la génération précédente. Trois types de transmission, parmi lesquelles une toute nouvelle powershift à quatre rapports, sont disponibles. La possibilité de passer les vitesses à la volée devrait rendre les parcours routiers plus agréables.

Partagez cet article :
20

Les commentaires sont fermés.