Université du Seimat : les profs retournent à l’école

Comme chaque année, pour certains enseignants la cloche de la rentrée a sonné en avance. Mais, apparemment, aucun ne s’en est plaint. Pendant trois jours, fin août, une soixantaine de professeurs en maintenance des matériels venant d’une cinquantaine d’établissements ont bien voulu s’asseoir à nouveau sur les bancs du lycée des métiers de Narcé, dans le Maine-et-Loire. Ils ont ainsi pris part à leur université d’été. Son organisateur, le Club Seimat, l’association émanant du syndicat des entreprises internationales des matériels de manutention et de TP s’est donné pour mission de valoriser les formations et de promouvoir les métiers de la maintenance mécanique. Pour lui, cet événement est irremplaçable pour rapprocher le monde de l’enseignement professionnel de celui des entreprises. Avec un programme alternant des exposés sur les technologies les plus récentes adoptées par les machines modernes, des visites d’entreprises mais aussi des moments plus conviviaux, les participants trouvent des moyens pour mettre à jour leurs connaissances. Ils en profitent souvent aussi pour développer leurs relations avec les importateurs de matériels. Les enseignants trouvent du temps pour échanger sur leurs pratiques pédagogiques mais aussi, discutent avec les représentants des entreprises de prêts de matériels, de visites pédagogiques d’interventions auprès de leurs élèves. Ils en viennent aussi souvent à parler des  opportunités de stages ou d’emplois chez eux ou dans leurs réseaux. De leurs côtés, les constructeurs des matériels adhérant au Club Seimat n’hésitent pas à investir en moyens pour organiser événement mais aussi en temps de travail pour déléguer des membres de leurs équipes techniques le soin de décrire leurs métiers. Ils savent, par leur exemple, trouver les bons mots pour rappeler aux professeurs la valeur des métiers qu’ils enseignent.

Partagez cet article :
20

Les commentaires sont fermés.