Takeuchi entretient sa passion “Minipelle”

Fort de son statut d’inventeur de la minipelle, Takeuchi cultive, dans l’industrie des matériels de TP, la position originale d’un acteur très spécialisé sur ce produit. Sa filiale française se garderait bien de le contredire alors que ce segment de marché ne cesse de se développer.

Morgan Pisanu, directeur de Takeuchi France, se montre plutôt serein quant à l’évolution de son segment de marché des minipelles. Nous l’avons rencontré au siège de la filiale française du constructeur japonais, à Saint-Ouen-l’Aumône (Val-d’Oise), alors que la France amorçait son déconfinement. « Début 2020, il avait bien démarré, rappelle-t-il. Mais l’impact de la crise sanitaire pourrait se solder par une baisse du marché des minipelles de l’ordre de 16 %. Il faut cependant relativiser. En 2019, nous avons connu des volumes historiques. Le niveau devrait donc rester correct. » Désormais, l’année en cours lui apparaît comme une période de transition. « Notre principale préoccupation doit être de conforter nos parts de marché. Nous devons amortir une certaine chute et préparer l’année 2021 en anticipant l’évolution de la demande et en prenant en compte les risques financiers », détaille-t-il.

Le choix du haut de gamme
Le constructeur japonais s’attache à proposer, de série, des machines très bien équipées en matière de lignes hydrauliques auxiliaires et de clapets de sécurité.

Le constructeur japonais s’attache à proposer, de série, des machines très bien équipées en matière de lignes hydrauliques auxiliaires et de clapets de sécurité.

Le troisième atout de Takeuchi France pourrait être la famille des petites pelles. L'entreprise éprouve d’autant plus d’affinités avec ce type de produits que le constructeur japonais en fut l’inventeur en 1971 avec le modèle TB1000. Les minipelles ne cessent de conquérir une place de plus en plus importante. 

Le marché français est passé de 11 387 unités en 2018 à 12 531 en 2019, selon les statistiques du Seimat, le Syndicat des entreprises internationales de matériels de TP. Les midipelles, de 6 à 12 t, ont pour leur part gagné 15 % avec un volume de 2 066 machines. Morgan Pisanu parle d’une véritable démocratisation de ces produits qui ne sont désormais plus réservés aux seuls marchés urbains à la recherche de matériels compacts : « La minipelle est devenue un véritable porte-outil permettant de gérer un chantier de A à Z. Son gabarit et sa capacité à être transportée sur une remorque routière suppriment la contrainte logistique. » Il remarque que les machines qu’il propose ont bien évolué avec l’installation de systèmes télématiques et de géolocalisation, ainsi que le passage de leurs motorisations aux normes Stage V. Selon lui, elles trouveront certainement dans l’avenir des marges de progrès dans la réduction de la consommation de carburant ou dans l’adoption de solutions innovantes optimisant les systèmes hydrauliques. En outre, des accessoires tels que les attaches multidirectionnelles et guidages laser leur ouvrent de nouvelles possibilités.

Takeuchi France a sorti une série limitée de pelles à pneus TB295W de 10 t « Black Edition » en noir mat pour conforter son image haut de gamme.

Takeuchi France a sorti une série limitée de pelles à pneus TB295W de 10 t « Black Edition » en noir mat pour conforter son image haut de gamme.

Takeuchi France répond au développement de la demande par une gamme très complète allant de 1 à 15 t. Elle se décline sur plusieurs modèles full radius à déport de pied de flèche (FR) s’adressant en priorité aux marchés urbains, en versions conventionnelles à l’aise sur les chantiers de terrassement et en semi-conventionnelles très demandées par les paysagistes ou les installateurs de piscines. Pour satisfaire ces marchés, Takeuchi préfère se positionner en tant que marque haut de gamme. La demande de produits basiques aux caractéristiques techniques standardisées adaptés aux activités des grands loueurs n’est pas, selon lui, dans la philosophie de la marque. Il veut donc proposer des machines bien équipées avec, par exemple, des lignes hydrauliques auxiliaires triples, des systèmes de connexion hydraulique rapide, etc., quitte à positionner ses prix sur le haut du marché. « Nous préférons présenter des machines toutes options et personnalisables à souhait », explique Morgan Pisanu.

Partagez cet article :
20

Les commentaires sont fermés.