Peri apporte sa pierre à la construction de ponts entre Hong-Kong et le continent chinois

Le spécialiste en ingénierie relative aux échafaudages et coffrage d’origine allemande Peri vient d’achever sa participation à l’un des ouvrages les plus importants du moment en Chine. L’Empire du Milieu y a entamé, en 2010, la construction de 55 km de ponts reliant Hong Kong au continent. À l’intérieur de cette opération, 6,7 km de tunnel sous-marin doivent relier la Perle de l’Orient à Macao et Zhuhai. Peri a, ainsi, fourni deux machines de fabrication de coffrage.

Cette opération de coffrage s’est terminée en mai mais les équipes s’en souviennent encore tant elle a été particulière et délicate. Sa géographie est été l’une des principales contraintes : le chantier prend pied au beau milieu d’un trafic maritime dense et entre deux aéroports internationaux. “La proximité avec celui de Hong Kong Check Lap Kok, nous a fait poursuivre la liaison routière sous l’eau !”, raconte Peri. Ainsi, l’industriel a conçu deux machines hydrauliques de production in situ des segments servant à constituer les 6 kilomètres de tunnel. Un an plus tard, fin 2015, il poursuivait son intervention, sur un autre front du chantier, en livrant un ensemble d’échafaudages sur mesure destinés à construire deux îles artificielles dans le delta de la Rivière des perles en Chine du Sud. Leurs structures devraient être terminées en octobre.

Pont maritime le plus long du monde : 55 km

La structure principale du pont maritime le plus long du monde connectant Hong Kong à Zhuhai-Macao (29,6 km) a, elle, été achevée le 7 juillet. À cet ouvrage s'ajoute non seulement le tunnel sous-marin de 6,7 km — pour lequel la travaillé Peri — mais aussi et surtout une section composée de 400 tonnes d’acier (soit 40 Tour Eiffel). L'ensemble mesurant 55 km devrait caracoler en tête des ponts les plus longs du monde !

Toujours est-il que ce dernier tronçon (22,9 km) devrait permettre d’ici la fin de l’année de supporter jusqu’à 14 000 véhicules par jour, reliant Hong Kong à Macao. Un trajet de 45 minutes prévu, au lieu de 4 heures ! Et le goût du gigantisme chinois ne s’arrêtera pas là. Il prévoit d’ores et déjà le passage de cette route en deux fois trois-voies. En 2035, 35 000 véhicules et poids lourds devraient pouvoir y circuler quotidiennement.

Partagez cet article :
20

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire.