Manitou : le CA croit, les perspectives de croissance baissent

Les inondations frappant au printemps l’usine américaine de Madison dans le Wisconsin n’auront pas ébranlé outre mesure le groupe Manitou. Certes, le fabricant d’Ancenis (Loire-Atlantique) a dû y interrompre sa production de matériels compacts durant 6 semaines et conclure à une baisse de 7 % de son chiffre d’affaires, pour cette catégorie d’engins, au 3e trimestre (par rapport au T3 2018). Mais le groupe assure que la situation sera totalement rétablie ces prochains jours. « Quoiqu'il en soit, les neuf premiers mois de l’année montrent une augmentation de 5 % à taux de change constants sur cette division », explique un communiqué. Les autres segments matériels, « Manutention et Nacelles », « Services et Solutions », progressent respectivement de 6 et 9 %, entre juillet et septembre 2019 (par rapport à la même période l’an passé).

Marché ralenti en Europe

Dans sa globalité, Manitou déclare une progression de 4 % de son chiffre d’affaires au 3e trimestre de cette année (par rapport au 3e trimestre 2018). Si l’on considère les 9 premiers mois de l’année, cette hausse atteint les 18 %. L'activité du 3e trimestre confirme l’amorce du ralentissement déjà annoncé. Les prises de commandes se replient de 29,48 %, passant de 346 M€ au 3e trimestre 2018 à 244 M€, entre juillet et septembre 2019.

Quant aux régions Europe du Nord et Asie-Pacifique Moyen-Orient, leurs chiffres d'affaires témoignent d'un décrochage respectif de 3 % et 6 %, conséquence d’un marché en baisse, selon les analystes.

Compte tenu de ces facteurs, le groupe revoit à la baisse de 10 à 30 dixièmes sa prévision de croissance de résultat opérationnel courant pour l’année en cours. L'augmentation de son chiffre d'affaires 2019 devrait, en revanche, avoisiner les +10%, tel qu'il l'avait déjà pronostiqué.

Partagez cet article :
20

Les commentaires sont fermés.