Lundi 9 mars : Conexpo dans les starting-blocks

Les grues sont montées, les machines livrées, les équipes des exposants peaufinent l’installation de leurs stands. A l’aéroport McCarran de Las Vegas des centaines de visiteurs continuent à se presser sur le comptoir d’enregistrement installé au milieu des machines à sous pour récupérer leurs badges d’entrée. Rien ne semble pouvoir empêcher l'ouverture, le 10 mars (et ce, jusqu'au 14 mars), de Conexpo, le grand salon américain des matériels de construction. 130 000 visiteurs et 2 300 exposants devraient se croiser sur près de 250 000 m² de surface.

Ils attendent énormément de cet événement qui rythme tous les trois ans la vie de la filière américaine du machinisme. Selon l’AEM, l’association américaine des constructeurs, ses activités touchent 1,3 million de personne et contribuent pour 159 Md$ à l’économie du pays. Bien sûr, l’épidémie de coronavirus covid-19 arrive comme partout au sommet des préoccupations des participants. Selon les chiffres officiels, Las Vegas et le Nevada apparaissent encore relativement épargnés mais certains États voisins, tels que la Californie, recensent déjà plus d’une centaine de cas.

Plusieurs exposants au premier rang desquels Volvo CE,  Terex Trucks et Renault Trucks ont annoncé leur défection. L’organisateur veut toutefois relativiser en rappelant que, sur Conexpo, les annulations représentent une surface de 4 000 m² soit 1,7 % du total. Pour ne pas laisser d'espace vide, Volvo va laisser ses matériels sur son stand et assurer une présence avec des personnels employés localement. En revanche, sur l’événement IFPE (International Fluid Power Exposition) organisé conjointement, les halls risquent fort d'apparaître davantage clairsemés. Le retrait de grands noms tels que Parker Hannifin, Danfoss, Bosch Rexroth, Eaton, Hydac et d’autres laissent libres 3 220 m² soit 20 % de la surface totale de ce salon consacré aux moteurs, aux transmissions et aux composants hydrauliques. Pour rassurer tous les irréductibles visiteurs et exposants, l’organisateur va répartir un peu partout dans le salon des distributeurs de gel hydroalcoolique. Il a confié à ses équipes d’entretien le soin de nettoyer régulièrement avec des solutions désinfectantes toutes les surfaces telles que des tables, des poignées ou des écrans constamment touchés par les visiteurs. Il a également encouragé chacun à s’engager dans une politique du non-serrage de main. Un panneau d’interdiction « No offense just make sense » (aucune infraction n’a de sens) à placarder sur les stands a été conçu pour l’occasion.

 

conexpo nohandshake

Partagez cet article :
20

Les commentaires sont fermés.