Les enchères Ritchie Bros. en télétravail

Durant le mois de mars, Ritchie Bros., le grand spécialiste des ventes aux enchères de matériels de travaux publics, maintient un bon volume d’activité. Il a, pour cela, revu le schéma d’organisation de ses trois grandes ventes prévues en Allemagne, au Royaume-Uni et en France.

Fini l’ambiance de la salle avec des machines défilant sur une rampe et le commissaire chantant les enchères à l’anglo-saxonne, bienvenue dans un espace numérique où les entrepreneurs du monde entier se disputent les lots par ordinateurs ou smartphones interposés. Ils pouvaient, pour cela, profiter des technologies numériques et des applications développées par Ritchie Bros. ces dernières années.

Déjà en 2019, ce groupe estimait que sur son volume total de ventes de 4,6 Md€, 78 % des enchères gagnantes avaient transité par Internet. En mars, les trois évènements au programme ont proposé 5 300 lots vendus par 460 clients et ont intéressé 6 200 enchérisseurs. Plus de la moitié de ceux-ci sont étrangers au pays hôte de la vente. « Les lots ont atteint des prix de vente élevés, se félicite Jeroen Rijk, directeur général Europe de Ritchie Bros. Il y a encore beaucoup de projets en cours dans le monde. Des entreprises recherchent des solutions pour vendre en toute sécurité afin de se restructurer. D’autres souhaitent investir dans du matériel rapidement disponible pour préparer la reprise de leur activité. » Parmi quelques belles ventes, il cite une pelle Caterpillar 320EL partie à Gaillon (Eure) pour 83 000 € chez un Autrichien et une Volvo EC220EL cédée à un Polonais pour 56 000 € à Maltby (Royaume-Uni).

Partagez cet article :
20

Les commentaires sont fermés.