Le covid-19 enrhume l’industrie

L’épidémie de coronavirus, Covid-19, surgi en Italie du Nord, commence à provoquer des difficultés d’approvisionnement dans l’industrie du matériel de construction. L’un des premiers touchés a été MTA, un fabricant italien de composants électroniques et électromécaniques destinés entre autres aux tableaux de bord d’engins de construction et autres engins motorisés. Le 24 février, les autorités italiennes l’ont obligé à fermer son usine située à Codogno, une ville éloignée d’une soixantaine de kilomètres de Milan. Celle-ci a en effet été coupée du reste du pays en raison des risques de contamination.

Les constructeurs automobiles locaux devraient être les premiers à arrêter leurs production faute de composants. Cela pourrait démarrer dès le 26 février avec les usines de FCA (Fiat Chrysler automobile) de Mirafiori, Cassino, de Melfi et celle des utilitaires Sevel. À partir du 2 mars, d’autres sites européens de FCA, PSA, Renault, BMW, Jaguar, Land Rover pourraient être affectés tout comme ceux d’engins de construction ou de camions de CNH Industrial (Iveco et Case). Pour limiter les dégâts économiques, MTA a demandé aux responsables de l’administration italienne d’autoriser une organisation partielle d’activité inspiré du plan mis en œuvre dans son usine chinoise de Shanghai. 10 % du personnel, soit une soixantaine de personnes pourraient continuer la production dans un hall de 40 000 m² avec une surveillance quotidienne de leur état de santé.

Partagez cet article :
20

Les commentaires sont fermés.