L’activité de Colas en France dope ses résultats semestriels

En cette fin août 2019, la période est propice à la publication de résultats semestriels par les majors en BTP. Colas affiche un chiffre d'affaires en hausse de 8 %, boosté par une activité en France particulièrement énergique.

Si Colas met en valeur un chiffre d’affaires, à la mi-2019, en augmentation à 5,8 Md€, soit + 9 % (et 8%, à périmètre et change constants, PCC). Or, la France métropolitaine est la région où le dynamisme est le plus prégnant : l'activité y a progressé de 8 % pour atteindre 3,07 Md€ (contre 2,58 Md€, l'an passée). À l'international, le chiffre d'affaires a cru dans le même temps de 10 %, passant de 2,50 Md€ à 2,76 Md€.

Sur le plan des activités, la route présente un chiffre d’affaires consolidé de 5,1 Md€, en augmentation de 10 % (+8 % à PCC), particulièrement entraîné par le dynamisme de la France métropolitaine (+13 % par rapport au premier semestre 2018). Le pôle ferroviaire de Colas Rail gagne 17 %, tandis que Spac — filiale dévolue à la construction et maintenance des réseaux de transport et de distribution d’eau et d’énergie — s’inscrit en baisse de 12 %.

En Amérique du Nord, le chiffre d’affaires Routes se montre vigoureux à l’instar du métropolitain. Il progresse d’un milliard d’euros à 1,16 Md€, variant de 16 % (5 % à PCC).

Le carnet de commandes s’estimait, à fin juin, à quelque 9,9 Md€, c’est-à-dire en augmentation de 4 % à change constant et hors Smac. Dans l’Hexagone, la hausse est encore plus marquée, s’élevant à 9 % (hors Smac) alors qu’à l’étranger et en outre-mer, la progression du carnet de commandes s’élève à 5 % PCC. « En termes de chiffre d’affaires, l’activité routes et les travaux menés en France devraient compenser la cession de Smac, voire améliorer le résultat opérationnel courant ».

Partagez cet article :
20

Les commentaires sont fermés.