JLG fait son entrée à Salonvert

Parmi les quelque 500 exposants réunis au château de Baville, à Saint-Chéron dans l’Essonne pour l'édition parisienne de Salonvert, rendez-vous bien connu des professionnels de l’espace vert et du paysage, une soixantaine  s’est enregistrée sous la spécialité « BTP ».  Dans cette famille grandissante à Salonvert, JLG France  y fait son baptême de l'air jusqu'à demain.

Pour sa première apparition dans le somptueux parc de 25 hectares bordant le château de Baville, JLG France expose des nacelles dont le dénominateur commun réside dans leur mode énergétique, l'hybride.

L’offre en nacelles promettant de diminuer l'empreinte environnementale, les émanations sonores, est un axe sur lequel s’insèrent de nombreux constructeurs. La combinaison entre le diesel et l’électrique apparaît bien souvent comme une solution, à ceci près que l’électrique ne propose pas toujours une alimentation constante. Un risque moins prégnant, lorsque des batteries lithium-ion sont utilisées.

JLG se différencie sur ce point en garantissant que sa nacelle à flèche articulée sur pneus H340 AJ (de 4,4 t. À droite sur la photo d'ouverture), d’une hauteur de travail de 12 m, maintient sa puissance durant sa journée de charge. « Ses performances sont comparables à celles d’une nacelle alimentée uniquement par du diesel », explique Laurent Montenay, directeur commercial de JLG France. Comme l’ensemble des nacelles hybrides, la filiale France souligne qu’elle dispose d’un essieu avant oscillant permettant aux 4 roues d’être continuellement en prise avec le sol.

Le gabarit des équipements est un point de R&D sur lequel travaille JLG. Cette chenille X20J+ à flèche et à chenilles compactes fait partie des dernières nées du groupe.

Cette nacelle à flèche et à chenilles compactes, X20J+, peut passer à l'intérieur d'un dormant de porte. Elle mesure 80 cm de large.

Les nacelles araignées de petits gabarits se développent également chez le fabricant. La nacelle X20J+, à  flèche et à chenilles compactes, est exposée sur son stand 62. Outre l'hybride, la dimension réduite de ses engins est également soignée. Capable de travailler à 20 m de haut, repliée, elle peut aussi franchir un dormant de porte et est équipée de stabilisateurs indépendants.

Mais l’actualité de JLG France est encore plus récente, en dehors de ce qu'elle présente sur le salon : sa nouvelle nacelle sur pneus H800AJ (à gauche sur la photo d'ouverture) également à flèche articulée, va entamer un tour de France à partir de novembre. Équivalent de l’existante 800 AJ, cette « H » (hybride) déploie une hauteur de plateforme de 26,4 m et un bras pendulaire de 1,83 m. Cette machine de 16 t, à 4 roues motrices, peut travailler en déport de 16,45 m maximum avec trois personnes à bord. "Ses batteries lithium-ion optionnelles peuvent être rechargées à 70 % en 3h", précise Laurent Montenay. De façon standard, cette machine est entraînée par un moteur électrique de 2,2 kW, 230 V. Dotée d’un Kubota Stage IV, cette H800AJ a été conçue pour œuvrer en conditions difficiles, voire à l’intérieur, étant donné ses faibles émissions énergétiques et son niveau de bruit. Elle sera fabriquée dans le Maryland aux États-Unis à partir de décembre.

  • Hauteur de levage : 9,78 m
  • Longueur machine : 11 m
  • Largeur : 2,49 m
  • Hauteur de plateforme : 24,38 m

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire