Future unité de stockage de déchets de 32 m de haut à Avonmouth

Missionnée pour bâtir la structure d'une unité de stockage de déchets dans le sud-ouest de l’Angleterre, l'entreprise générale Clugston Construction a fait appel à Groundforce. Celui-ci a fourni plusieurs niveaux de butons hydrauliques à très haute capacité de charge.

Ce projet d'ouvrage vise à stocker, pour Viridor, des déchets ménagers dans l'attente de leur incinération. Localisé à Avonmouth, il se dénote tout d’abord par son envergure : Clugston a travaillé sur un site de 50 m de long et 17 m de large. Sa hauteur de 32 mètres descend à 12 m sous terre.

Des butons d'une capacité de 500 t

L’ouvrage rectangulaire s’est particularisé par sa profondeur. L’excavation et les contraintes étaient importantes, l’état du sol, dégradé. Pour tenir compte de ces paramètres et limiter le risque de déformations, le spécialiste de butons hydrauliques et modulaires, Groundforce Shorco, a posé plusieurs niveaux de butons. Trois modèles MP500, d’une capacité de charge de 500 t chacun, ont été mise en oeuvre pour étayer une poutre de couronnement coulée après la pose du mur de soutènement. Sept autres, MP250, ont été équipés de tubes d’extension de 1 220 mm de diamètre, pour renforcer la rigidité de l’ensemble. Ceux-ci étaient raccordés à des liernes Super Mega Brace, dont la portée dépasse les 20 mètres de long.

Assécher pour réduire les charges

« L'ouvrage a été asséché afin de réduire les charges exercées sur le butonnage provisoire et ainsi réduire les déformations, mais, même de cette façon les contraintes atteignaient 325 kN/m sur le second niveau et entre 475 kN/m et 525 kN/m sur le premier niveau », expliquent les acteurs du projet.

La pose des butons leur permettant de travailler à la fois sous terre et hors sol, ils ont pu couler les parois en béton à l’intérieur de la structure et terminer cette partie en février dernier.

Une fois le chantier livré, théoriquement en 2020, le spécialiste britannique de la gestion et de la valorisation des déchets, Viridor, utilisera les déchets non recyclables comme combustibles afin de produire 34 MW d’électricité, de quoi couvrir les besoins de 44 000 foyers.

La photo d'ouverture a été prise le 19 octobre 2018. © Ian Homer

Partagez cet article :
20

Les commentaires sont fermés.