Colas et Volvo CE testent l’intelligence artificielle pour éviter les accidents

Dans l’objectif de démontrer que la technologie est viable à une échelle industrielle, Colas et Volvo Construction Equipment collaborent sur un projet de recherche baptisé « Safer@work ». Non seulement fiable, l’intelligence artificielle améliorerait la sécurité sur les chantiers.

Travaillant depuis 2016 avec Colas sur un prototype d’algorithme d’intelligence artificielle assistant le conducteur d’engins depuis 2016, les ingénieurs de Volvo CE l’ont amélioré dans le cadre du projet Safer@Work. Dans le cadre de cette expérience, le groupe a donc testé son système de détection de personnes sur deux sites Colas, une centrale d’enrobage et une carrière en Suisse. Il a ainsi utilisé l'intelligence artificielle pour alerter les conducteurs d’une pelle EW160E et d’une chargeuse sur pneus L22 0H, lorsqu'une personne était détectée à proximité de leur machine. Le concept intégrait différents systèmes d'alerte, à la fois pour le chauffeur et pour les personnes se trouvant à proximité de la machine. « Notre but est de créer un système de sécurité innovant qui permettrait de réduire le nombre d'accidents impliquant des personnes sur les chantiers », explique Philippe Simarik, directeur prévention, santé et sécurité chez Colas. Sur les 27 concepts trouvés au préalable pour réduire le nombre d’accidents impliquant des personnes sur les chantiers, Volvo CE en a ainsi choisi trois avec Colas pour les évaluer en situation. La plus mature s’est avérée le concept de détection de personnes dont Volvo espère bientôt équiper ses machines. Mais le travail de recherche d’autres technologies se poursuit…

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire