55 km d’autoroute sur la mer en Chine

Le plus long pont maritime au monde reliant Hong Kong, Macao et Zhuhai, en Chine continentale est opérationnel depuis mardi 23 octobre. Il met fin à 9 ans de travaux : une prouesse d'ingénierie associant pont à haubans, autoroute à 2x3 voies, îles artificielles et tunnel pour laquelle Bouygues Construction a œuvré.

420 000 t d'acier, soit une soixantaine de Tours Eiffel

Plus d'un million de mètres cubes de béton, 55 km et une structure censée résister au poids de 120 années d'exercice. L’ouvrage surplombant le Pacifique entre Hong Kong, Macao et Zhuhai, en Chine du sud-est s’est enfin ouvert. Il s'agit du plus long ensemble de ponts maritimes et de tunnel sous-marin au monde. Sa construction aurait englouti 420 000 tonnes d'acier, d’après la presse chinoise. En revanche, pour le franchir, les automobiles devront être dotés d’un permis spécial, délivré selon des critères très stricts.

Macao2

Le groupement VSL et Dragage Hong Kong ont calé leurs travaux sur le flux des équipements basés en mer, tandis que les voies de navigation étaient maintenues.

Cette réalisation renferme un enjeu très politique : le gouvernement chinois entend transformer le Delta de la Rivière des Perles en un gigantesque carrefour d’affaires. Après avoir entraîné 20 milliards d’investissement, cette infrastructure, au-delà de son caractère impressionnant, accélèrera-t-elle les échanges commerciaux, comme le souhaite la maîtrise d’ouvrage ? En tous les cas, la rivière des Perles se traverse désormais en une trentaine de minutes, contre quatre heures auparavant, en train ou en ferry.

Bouygues Construction à la manœuvre

Pour mémoire, Dragages Hong Kong et VSL, une filiale de Bouygues Construction ont réalisé la première partie de cette infrastructure entre 2012 et 2016. Ce tronçon de 9,4 km a relié l’île de l’aéroport international aux eaux territoriales de Hong Kong. Le reste étant confié au géant chinois de la construction China Communication Constructions Group. Outre la construction de ce premier tronçon, le groupement a également supervisé les travaux de génie électrique et mécanique et mis en place des automatismes visant à sécuriser l’enceinte du chantier, la maintenance et la surveillance de l’ouvrage.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire.