TSO, Eiffage et Razel Bec : désignés pour la première tranche du métro 16

Filiale du groupe NGE spécialisée dans les travaux ferroviaires, TSO a été retenue par la Société du Grand Paris en groupement avec Eiffage (mandataire) et Razel-Bec (groupe Fayat) pour réaliser le premier tronçon de la future ligne 16 du métro parisien. TSO et la branche "TSO Caténaires" se dédieront à la partie "Système" du groupement avec Eiffage Rail : voie, caténaire et équipements linéaires.

Le chantier du lot 1 vise à créer un tronçon qui reliera la future gare de Saint-Denis Pleyel au centre de maintenance d’Aulnay-Sous-Bois (Seine-saint-Denis). "Il s'agira de creuser un tunnel de plus de 19 km", indique un communiqué. Tandis que 18 ouvrages annexes seront construits, des voies ferrées posées. Des caténaires, des équipements linéaires et 5 gares seront par ailleurs créés.

Ce marché, d'un montant de 1.84 milliard d’euros et d’une durée de 6 ans, présente la particularité d’être le premier du Grand Paris à regrouper les travaux de génie civil et ceux d’équipements de tunnel — faisant habituellement l’objet d’un lot à part.

Sur cette première portion, les équipes "systèmes" pilotées par TSO réaliseront plus particulièrement les travaux de la voie ferrée, du "profil aérien de contact" et des équipements linéaires (passerelles d’évacuations, chemins de câbles, colonnes sèches, épuisement en tunnel) sur un linéaire d’environ 31 km de voie simple. Quelque 450 collaborateurs seront mobilisés lors du pic d’activité.

La mise en service de ce premier tronçon de la ligne 16 est prévue pour fin 2023, afin d'être disponible pour les Jeux Olympiques 2024.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire